Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

CHABAT EL-LEHAM (AÏN TÉMOUCHENT)

58 personnes ayant assisté à un mariage mises en isolement


La brigade de la gendarmerie relevant du groupement territorial d’Aïn Témouchent est intervenue vendredi après-midi pour assister les membres de la cellule de crise de wilaya pour le suivi de l’évolution du coronavirus en procédant à la suspension des festivités d’un mariage qui se déroulaient dans une habitation située à Chabat El-Leham, à quelques encablures du chef-lieu de wilaya d’Aïn Témouchent et dont les organisateurs ont violé le dispositif de prévention contre la propagation du coronavirus qui a été mis en place par le gouvernement. Selon la cellule de crise et par la voix de Mejdoub Amar, la décision de surseoir au déroulement de ce mariage est une mesure conservatoire, afin d’éviter toute propagation d’un éventuel coronavirus. Ainsi, ce sont pas moins de 58 personnes, dont certaines venues de Blida, de Boufarik, de Tlemcen, de Mostaganem et de bien d’autres wilayas, qui ont été placées en confinement sanitaire d’une durée de 14 jours au Centre de formation professionnelle de la même localité. Cela, selon Mejdoub Amar, représentant de la cellule de crise de la wilaya de suivi du coronavirus, à la suite d’une information parvenue à la cellule de crise faisant état du déroulement de ce mariage où étaient invitées des personnes issues de régions qui ont été touchées par l’épidémie où de nombreux cas ont été enregistrés et confirmés positifs au coronavirus, à l’image de Boufarik et de Blida. “Ce qui nous a obligés à intervenir pour isoler tous les invités au nombre de 58 et les mettre en confinement conservatoire pour une durée de 14 jours au Centre de formation professionnelle de Chabat El-Leham, et ce, après une décision émanant des médecins spécialistes. Les personnes confinées seront totalement prises en charge quant à l’hébergement, à la restauration et au plan sanitaire”, a précisé notre interlocuteur.   
 

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER