Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Fruits et légumes

Alerte aux contaminants chimiques !

L’utilisation abusive des pesticides, cause principale de la contamination des produits agricoles. © D. R.

Les spécialistes jugent impérative la création d’une agence nationale alimentaire qui prendra en charge tous ces aspects liés, entre autres, à la santé du consommateur et à la sécurité alimentaire du pays.

Les scientifiques s’accordent à dire que la plupart des intoxications alimentaires sont d’origine infectieuse, mais beaucoup d’entres elles sont provoquées par des toxiques et/ou des substances chimiques. Ces substances toxiques sont répandues dans la nature, au sol, sur les cours d’eau et dans toute la chaîne alimentaire, mais aussi dans les emballages. Les spécialistes parlent de “contaminants chimiques” qui sont des substances naturelles ou synthétiques que l’on retrouve dans les aliments.
C’est ce qui ressort de la journée d’étude sur les contaminants chimiques organisée, hier, par la Fédération algérienne des consommateurs. Ce sont, en fait, des matières “qui peuvent contaminer les denrées alimentaires lors de la production et de la transformation, mais également par l’environnement de façon naturelle ou à la suite d’une pollution des milieux”, explique-t-on. Ces contaminants peuvent être aussi des résidus de pesticides et de substances vétérinaires.
Le constat est établi par tous les présents à cette journée : utilisation abusive des pesticides par les agriculteurs. Ces derniers ne respectent plus les conditions techniques et les bonnes pratiques de production, notamment le délai avant récolte et la limite maximale des résidus. Les producteurs continuent également d’utiliser des molécules pourtant interdites, telles que les dérivés chlorés. Ces toxiques provoquent ainsi divers troubles digestifs, neurologiques, rénaux, osseux, etc. Cela dépend de la nature de la toxine et de son mécanisme d’action (toxique). Au cours de cette rencontre, des communicants ont, en outre, évoqué les intoxications aux plantes utilisées en médecine traditionnelle, surtout en milieu rural. Face à ce “danger chimique qui transgresse le droit du consommateur à sa sécurité sanitaire”, tel que le mentionne clairement la fédération dans son slogan, les participants recommandent l’utilisation de méthodes alternatives aux produits chimiques qui menacent l’environnement et la santé pour une agriculture raisonnée et durable.
C’est d’arriver à développer une agriculture plus respectueuse de l’homme et de son environnement, dans un contexte de sécurité alimentaire. Ils sollicitent les autorités compétentes pour un contrôle plus rigoureux des fruits et légumes en dotant les agents de contrôle de moyens indispensables pour l’exercice de leur mission dans les champs, les marchés, les inspections aux frontières… Les intervenants ont mis l’accent sur la nécessité de lancer des campagnes de sensibilisation et de vulgarisation sur ces contaminants chimiques à travers tout le territoire national. D’autres ont jugé impérative la création d’une agence nationale alimentaire qui prendra en charge tous ces aspects liés, entre autres, à la santé du consommateur et à la sécurité alimentaire du pays. Il est recommandé encore la mise en place d’un système de traçabilité de la source jusqu'au consommateur, c’est-à-dire “de la fourche à la fourchette”.


B. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER