Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

La descente policière avait dégénéré et causé la mort du père d’un présumé trafiquant

Annaba : nuit d’émeutes à Sidi Amar

Archive

Une descente de police effectuée mercredi, peu avant le f’tour, au domicile d’un individu recherché dans une affaire de trafic de drogue, à Sidi Amar, dans le quartier El Qarya, a dégénéré en affrontement, lorsque des parents du suspect ont tenté de s’opposer violemment à l’arrestation de celui-ci.

De l’échauffourée, qui a opposé les habitants du quartier venus en renfort et les éléments de la BMPJ, lesquels ont tiré des balles en caoutchouc en riposte aux jets de pierre et autres, on relèvera un mort, le père du trafiquant de drogue présumé. La dépouille de la victime a été immédiatement transférée à la morgue du CHU Ibn Rochd en attendant la conclusion de l’enquête ouverte sur demande du parquet d’Annaba, apprend-on de source judiciaire.

Des témoins de cette dramatique situation ont affirmé à Liberté que la situation est restée très tendue à Sidi Amar durant une bonne partie de la soirée de ce mercredi, des jeunes du quartier Mokhtari Abdelmadjid où réside le présumé trafiquant de drogue  ayant entrepris de s’en prendre aux locaux du commissariat de la brigade mobile de la police judiciaire situés non loin au moyen de pierraille et de produits pyrotechniques (feux d’artifices).

Ces mêmes témoins sont unanimes à démentir les rumeurs qui ont circulé à travers les réseaux sociaux à propos de policiers tirant à balles réelles sur des manifestants. « Tout le monde a entendu les détonations, il s’agissait de cartouches à blanc pour éloigner les jeunes qui se rapprochaient trop dangereusement de la patrouille venue arrêter le suspect », affirme Miloud B., dont le domicile se trouve à une vingtaine de mètres de celui du mis en cause.

Le communiqué officiel de la DGSN publié peu après le drame confirme l’information de «la perquisition dument autorisée par une autorité judiciaire du domicile familial d’un repris de justice âgé de 28 ans suspecté d’être impliqué dans une affaire de drogue». Il est indiqué dans ce communiqué que «l’opération a été menée hier vers à 18h00 et que les éléments chargés de cette mission ont été attaqués par un groupe composé de 50 à 60 individus au moyen de pierres, d’armes blanches et d’un fusil harpon». Et d’ajouter que «les policiers ont dû riposter, en état de légitime défense, en utilisant des balles en caoutchouc et que le présumé narcotrafiquant a été arrêté alors qu’un autre individu touché par les tirs des policiers a succombé à ses blessures au moment de son transfert vers le CHU Ibn Rochd».

A. Allia


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER