Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Mali

Appel à des élections et à une révision constitutionnelle

© D. R.

Le dialogue politique mené à Bamako pour tenter de trouver une solution à la crise provoquée par les attaques terroristes dans laquelle s'enfonce le Mali s'est achevé hier par un appel à de nouvelles élections et à une révision de la Constitution, selon des médias sur place. 

Les participants, membres de la société civile et de la classe politique, réunis depuis le 14 décembre, ont préconisé la tenue d'élections législatives avant mai 2020 et l'organisation d'un référendum sur une révision de la Constitution. Une proposition de révision datant de 2017 et visant à développer la décentralisation avait été bloquée par l'opposition au Parlement.

Le président Ibrahim Boubacar Keïta avait convoqué ce “dialogue national inclusif” dans une tentative de reprendre la main après  une récente résurgence des violences communautaires et terroristes. Mais les discussions ont été boycottées par la plupart des partis d'opposition. Parmi les rares mouvements d'opposition ayant participé aux discussions figurait la Coordination des mouvements de l'Azawad, une alliance de groupes rebelles signataire d'un accord de paix avec Bamako en 2015.

Les  violences  ont fait  plus  de 140 morts, des  soldats maliens,  depuis  septembre, au cours d'une insurrection qui s'étend depuis 2013, et, d'autre part, des affrontements sanglants ont opposé récemment éleveurs peuls et cultivateurs dans le centre du pays. 

Tout le Sahel — en particulier le Mali, le Niger et le Burkina Faso — est désormais la cible des attaques de plus en plus meurtrières de plusieurs groupes islamistes, en dépit du renforcement des armées locales, de la présence de 4 500 militaires français de la force antiterroristes Barkhane et d'une force des Nations unies au Mali.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER