Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Des dizaines de hauts responsables ont assisté hier à son inhumation

Dernier hommage à Smaïl Hamdani

De hauts responsables étaient présents à la cérémonie d’adieu. © Yahia Magha/Liberté

Les personnalités présentes aux obsèques se sont accordées à dresser un portrait élogieux du défunt, considéré par tous comme un “homme mesuré et pétri de talents”.

Des dizaines de hauts responsables ont convergé hier vers le cimetière d'El-Alia à Alger pour rendre un dernier hommage à l'ancien Premier ministre, Smaïl Hamdani, décédé dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 87 ans à l'hôpital militaire Mohamed-Seghir-Nekkache (Aïn Naâdja), à Alger.
Parmi les hauts dignitaires présents à la cérémonie d’adieu, on a pu apercevoir, en bonne place, le président du Conseil de la nation,
Abdelkader Bensalah, le président de l’Assemblée populaire nationale, Mohamed Larbi Ould-Khelifa,le président du Conseil constitutionnel Mourad Medelci, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal ou encore Ahmed Ouyahia, directeur de cabinet de la présidence de la République.Il y a lieu de noter que l’équipe gouvernementale était quasiment au grand complet. Et parmi la flopée de ministres en exercice ou à la retraite, il y avait, entre autres, Boudjema Talaï, Tayeb Louh, Ramtane Lamamra, Mohamed Aïssa, Azzedine Mihoubi, Abdelkader Messahel, Abdelmalek Boudiaf, Abdelawaheb Nouri, Abdelkader Ouali, Yazid Zerhouni, Dahou Ould-Kablia et Abdelaziz Rahabi. S’agissant des anciens hauts responsables, on a constaté également la présence des Premiers ministres, en l’occurrence Réda Malek et Ali Benflis.
Pour ce qui est du corps diplomatique accrédité à Alger, seul Alejandro Polanco, ambassadeur du royaume d’Espagne, a fait le déplacement à El-Alia. Il est à rappeler, à cet égard, que le défunt, un diplomate au long cours s’il en est, a été  ambassadeur plénipotentiaire d’Algérie, notamment en Espagne (1984-1985).
Emboîtant le pas au président de la République Abdelaziz Bouteflika qui avait adressé la veille un message de condoléances à la famille du défunt dans lequel il avait salué “un nationaliste intègre”, le  ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a rendu, pour sa part, un vibrant hommage où il a rappelé les qualités de l’illustre disparu qui aura “servi son pays avec dévouement, abnégation, loyauté et courage”. En marge de cette oraison funèbre, les  personnalités présentes aux obsèques se sont accordées à dresser un portrait plutôt élogieux du défunt considéré comme un “homme mesuré et pétri de talents”, et ce, tel que nous l’a présenté l’une de ses vieilles connaissances, très éprouvée par la douleur. “Cet homme a d'autant plus de mérite qu’il s’est illustré durant toute sa carrière par une grande discrétion”, nous a-t-on souligné.
À signaler, enfin, que le Forum de Liberté aura constitué l’espace de débat où le défunt avait fait sa dernière intervention publique en animant une conférence intitulée : “Aperçu de la politique algérienne de sécurité extérieure”.


Mohamed-Chérif Lachichi
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER