Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Pour dénoncer le viol d’une enfant de 15 mois

Des centaines de citoyens dans la rue à Tamanrasset


Une imposante marche a été organisée, hier matin, dans la ville de Tamanrasset, pour dénoncer l’agression sexuelle dont a été victime une enfant âgée d’à peine 15 mois à la cité In-Kouf. Peu après 9h, les manifestants se sont rassemblés devant le siège de la wilaya avant de marcher jusqu’au tribunal où ils ont marqué une longue halte pour exiger l’application de la peine de mort et l’exécution publique du criminel qui n’a toujours pas été identifié. Inconsolable, la mère de la victime ne veut pas croire qu’une telle monstruosité soit réellement arrivée à son enfant, Maryem, qui a été sauvagement agressée sexuellement par un jeune inconnu. L’état de santé de la fillette était tellement grave qu’il a nécessité une évacuation urgente vers un hôpital du Nord. Grâce à la mobilisation citoyenne, une prise en charge lui a été assurée  au CHU Mustapha-Pacha, à Alger, en compagnie de son père, d’un médecin et d’une élue à l’APC de Tamanrasset. Cependant, l’enfant, qui vient de subir un acte d’une violence inédite, traîne dans les corridors de l’hôpital puisqu’on refuse de la prendre en charge en raison du manque d’un document devant être délivré par la police de Tamanrasset, a-t-on appris auprès de sa famille.    



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER