Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le député n’a pas répondu à la convocation de la justice jeudi

Fuite confirmée de Baha-Eddine Tliba

Baha-Eddine Tliba en fuite en Europe. © D. R.

Selon des sources concordantes, Tliba se trouve à l’heure actuelle en Europe, sachant qu’il a fait un passage éclair en Italie, avant de quitter de nouveau l’espace Schengen, pour rejoindre probablement le Royaume-Uni. 

Le député du parti du Front de libération nationale (FLN) de la wilaya d’Annaba Baha-Eddine Tliba ne s’est pas présenté, jeudi dernier, devant le procureur de la République et le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger), où il était convoqué dans des affaires de corruption. Disparu des radars depuis une semaine, Tliba confirme son intention de fuir la justice et de ne pas répondre aux lourds chefs d’inculpation retenus à son encontre dans le cadre de l’enquête préliminaire menée par les services de la Gendarmerie nationale.

Du coup, le fugitif risque de tomber sous le coup d’un mandat d’amener, dans un premier temps, avant de faire l’objet d’un mandat d’arrêt international s’il ne répond pas à la troisième convocation. Aux dernières nouvelles, sa résidence principale, sise à El-Hadjar, est toujours placée sous haute surveillance par les gendarmes, qui scrutent le moindre indice pour retrouver le mis en cause.

Et si ce dernier n’a, à ce jour, été signalé à aucun poste frontière terrestre et aérien, il n’en demeure pas moins que ses accointances l’auraient aidé à s’exfiltrer par des voies illégales, c’est-à-dire via des pistes de contrebandiers à Oued Souf, dont la frontière terrestre avec la Tunisie n’est qu’à 80 km. Autrement dit, Tliba avait préparé toutes les éventualités avant de quitter le pays, d’autant qu’il n’a jamais fait l’objet d’une mesure d’interdiction de sortie du territoire national (ISTN).

Selon des sources concordantes, Tliba se trouve à l’heure actuelle en Europe, sachant qu’il a fait un passage éclair en Italie, avant de quitter de nouveau l’espace Schengen, pour rejoindre probablement le Royaume-Uni.  Déchu de son immunité parlementaire le 25 septembre dernier par l’Assemblée populaire nationale (APN) à la demande du ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati, le très controversé député du FLN avait quitté Alger pour Annaba avant de rallier la ville d’Oued Souf dont il est originaire.

Cet état de fait a donné lieu à de folles rumeurs sur les réseaux sociaux et dans les villes d’El-Hadjar et d’Annaba. Suite à quoi, les services de la Gendarmerie nationale ont effectué une perquisition à son domicile où ils ont interrogé des membres de sa famille. Ces derniers auraient indiqué qu’ils n’étaient pas au courant du lieu où Tliba se trouvait, bien que des sources aient affirmé que celui-ci avait fait un passage rapide à Annaba où son avocate est basée. 

Pour rappel, la justice reproche à cet oligarque le financement de la campagne électorale du président déchu Bouteflika, les campagnes électorales du FLN lors des élections législatives et locales et l’enquête qui avait ciblé les enfants de l’ex-secrétaire général du FLN Djamel Ould Abbes (incarcéré à El-Harrach) sur l’affaire liée à l’arrestation de son fils, avant les législatives de 2017, qui avait été pris en flagrant délit, près du Club de tennis de Ben Aknoun, en train de monnayer des postes d’élus à l’APN sur les listes FLN.
 

FARID BELGACEM

 

 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER