Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Il a également considéré que la justice est déjà «indépendante»

Gaid Salah maintient la présidentielle et s’oppose à la libération des détenus

Photo : MDN

Le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah a, dans un long discours prononcé, aujourd’hui, au Commandement des Forces de Défense Aérienne du Territoire, à Blida, maintenu sa position quant à l’organisation de la présidentielle dans les échéances fixées préalablement par le pouvoir, soit le 12 décembre 2019.

«Le peuple algérien, notamment les jeunes, a atteint un haut degré de conscience et est résolu à se diriger vers la tenue des présidentielles, mettant ainsi en échec les desseins de la bande et de ses relais, habitués à exercer le chantage politique, à travers des porte-voix qui utilisent certaines tribunes médiatiques tendancieuses tentant en vain d'entraver cette noble démarche», a-t-il soutenu dans un communiqué rendu public par le MDN.  

Le chef d’Etat-major de l’armée s’en est pris également  aux « quelques personnes » qui « ont raté le train et qui font désormais partie du passé, vivent dans des tours d'ivoire et n'ont aucune idée de la réalité de ce qui se passe dans le pays », en qualifiant leurs propositions de « stériles et mort-nées, à l'image de leurs revendications de libérer ceux qui ont porté atteinte à l'emblème national ».

Le vice-ministre de la défense s’est ainsi vertement opposé à la libération des détenus tout en ajoutant que la justice, qui pour rappel connait une grève des magistrats depuis le dimanche 27 octobre,«se chargera des affaires de ces derniers, puisqu'elle est également l'un des symboles phares de l'Etat de droit, et jouit à présent de toute l'indépendance requise et exerce sans pressions ni diktats ».

Imène Amokrane

Publié dans : MDN,Ahmed Gaïd Salah

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER