Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Cour d’Oran

Journée presque ordinaire pour les juges

© D.R.

À  la cour de justice d’Oran, où certains magistrats affectés dans  d’autres wilayas semblaient faire leurs adieux à leurs confrères, le tribunal criminel de première instance, théâtre des graves dépassements du 3 novembre dernier, a repris son fonctionnement normal et examiné les affaires inscrites au rôle de cette journée-là.

Cela intervient après l’accord conclu entre le Syndicat national des magistrats et le ministère de la Justice, qui a donné gain de cause aux grévistes quant aux revendications portant sur la “révision” du mouvement opéré par Belkacem Zeghmati, fin octobre, et à l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles. Aux tribunaux correctionnels de Cité Djamel, de Gdyel ou de Sénia, les affaires ont été traitées le plus normalement du monde par les magistrats.

Dans la matinée, une rumeur, rapidement relayée par les réseaux sociaux, voulait que des magistrats récalcitrants aient décidé de poursuivre le boycott des activités judiciaires, notamment au tribunal civil de Yaghmoracen, mais cela s’est avéré inexact puisqu’il s’agissait tout simplement d’un report d’audiences pour des raisons liées aux procédures et non au refus des magistrats de reprendre le travail.

Pour rappel, beaucoup de citoyens ont soutenu la grève des magistrats en raison de leur revendication portant sur l’indépendance de la justice. Notons enfin que les magistrats d’Oran ont rejoint, hier matin, leur poste de travail et que les activités judiciaires ont repris dans l’ensemble des tribunaux de la wilaya.
 

S. Ould Ali



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER