A la une / Actualité

Il qualifie Rabah Drif d’analphabète de l’histoire

Le député Tayeb Mokeddem dénonce le blasphème de la Révolution

Visiblement excédé par le propos “innommable” du directeur de la culture de M’sila contre Abane Ramdane, le député RND de Tizi Ouzou, Tayeb Mokeddem, a réagi avec virulence, dans un communiqué rendu public hier. “L’auteur de cette infamie qui a usurpé, on ne sait comment, le statut de poète et d’intellectuel, poussera également l’outrecuidance jusqu’à qualifier le Congrès de la Soummam de coup d’État contre le peuple algérien. Ainsi, le sieur Rabah Drif a osé remettre en cause les fondements de la Révolution de Novembre 1954 ; autrement dit, l’indépendance nationale”, s’insurge le député qui considère que “s’il est vrai que cette déclaration prouve de façon on ne peut plus claire que Rabah Drif n’est qu’un inculte et un pédant, sa sortie médiatique à travers les réseaux sociaux suggère aussi sa nostalgie pour l’Algérie française”.

L’élu de Tizi Ouzou salue également la décision du président de la République de limoger l’auteur de cette “incartade”.
“Je milite également à ce que ce pseudo-intellectuel et analphabète de l’histoire soit traduit en justice”, a-t-il ajouté. “Oui, le sieur Rabah Drif doit répondre devant la justice pour l’offense portée contre le peuple algérien et sa glorieuse Révolution et ses martyrs dont Abane Ramdane”, a-t-il précisé. Il appelle enfin les Algériens à “condamner avec la plus grande fermeté les déclarations infâmes et insanes de Rabah Drif” qu’il qualifie de “vrai et authentique rebut de la France coloniale”.
 

R. N.