Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Problématique du foncier destiné au Logement promotionnel aidé

Le torchon brûle entre Temmar et Zoukh

Le ministre de l’Habitat, Abdelwahid Temmar (au premier plan) en compagnie du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. ©D. R.

Zoukh persiste et signe en disant qu’il n’a jamais donné le feu vert pour réceptionner les dossiers des souscripteurs. “Ceux qui l’ont fait n’ont qu’à assumer leur responsabilité”, assène-t-il.

Annoncée en grande pompe par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, la formule du logement promotionnel aidé (LPA) fait polémique, notamment avec la sortie médiatique, mardi dernier, du wali d’Alger.
En effet, sur un ton cinglant, Zoukh a démenti catégoriquement le lancement de cette formule à Alger évoquant un problème de foncier. “Il n’existe pas d’assiettes foncières disponibles, dira-t-il en ricanant. Où je vais les mettre, sur ma tête ?” Zoukh explique qu’“il faut aller doucement en organisant mieux les choses à commencer par dégager les assiettes foncières nécessaires avant de s’engager”. Autrement dit, il accuse, à demi-mot, Temmar d’avoir agi dans la précipitation pour faire des annonces qui ne sont pas du tout tenables.
Ceci n’a pas empêché plusieurs communes de la wilaya d’Alger et d’ailleurs de réceptionner les dossiers de nombreux citoyens très intéressés par cette formule qui succède au LSP.
Or, dans la déclaration faite, mardi en marge du coup d’envoi du projet d’installation d’un système intelligent de fluidification de la circulation dans la capitale, Zoukh persiste et signe en disant : “Je n’ai jamais donné le feu vert afin de réceptionner les dossiers de souscripteurs.” Et de poursuivre : “Ceux qui l’ont fait n’ont qu’à en assumer la responsabilité.” Des affirmations qui interviennent après que Temmar a passé des mois à “vendre” son projet, allant jusqu’à l’exposer devant le Parlement et en sortir avec un décret exécutif fixant, entre autres, l’aide de l’État fixée à 700 000 DA. Pourquoi Zoukh a-t-il attendu tout ce temps pour faire une telle annonce ? Et comment est-il possible que les communes agissent sans qu’il en donne l’ordre ou qu’il en soit averti ? Des questions qui témoignent encore du cafouillage qui règne entre les différents responsables. Il devient presque récurrent de relever ce genre d’incohérence entre les décisions prises par un responsable et qui sont aussitôt annulées ou remises en cause par un autre au grand désarroi des citoyens qui sont les seuls à y laisser des plumes.
Le plus curieux, c’est que dès le lendemain de ce “coup de gueule” de Zoukh, la wilaya d’Alger a publié sur son site un communiqué, repris sur le page Facebook du ministère de l’Habitat, qui tente d’atténuer la virulence des propos du wali qui n’en démord pas. Il commence d’abord par préciser que “la wilaya d’Alger bénéficie de 4 000 unités en formule LPA”, précisant qu’“il ne s’agit là que  d’une première partie”.
Et d’enchaîner : “À ce titre, le wali d’Alger a instruit ses instances pour dégager les assiettes foncières qui ont été déterminées et les services techniques de la wilaya sont en train de mener actuellement les enquêtes foncières y afférentes.” Le communiqué en question conclut : “Dans les prochains jours, après avoir fini avec cette opération, toutes les communes de la wilaya seront informées des dispositions prises concernant ce projet pour répondre aux besoins des souscripteurs.”
Mais alors, comment expliquer la réaction du wali si ce n’est qu’elle appelle à un peu plus de retenue et à une plus grande coordination entre les différentes institutions pour éviter ce type d’attitudes contradictoires et les effets d’annonces.  

Nabila Saïdoun



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 27/03/2018 à 19h24

Que ces 02 Ministres aillent faire un tour à Dubaï pour regarder comment on construit, comment on loge, comment au fait des immeubles de qualité qui resteront pour les générations futures, le respect du cadre de vie, la mise en place de services publics. A l'heure actuelle, ces 02 Ministres n'ont pas encore rattrapé le retard de l'époque de Chadli alors qu'il y a 1 million de bébé qui naissent chaque année en Algérie. Dirigez un pays c'est du boulot, il n'y a pas de place à l'amateurisme.

Commentaires
1 réactions