Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Tizi Ouzou

Les citoyens exaspérés par les augmentations des prix


à Tizi Ouzou, les augmentations des prix des carburants appliquées depuis le 1er janvier et celles des tarifs de transport qui ont suivi quelques jours après exaspèrent les voyageurs, notamment ceux des localités éloignées du chef-lieu de wilaya. “En deux ans, le ticket de transport est passé de 25 à 40 DA, soit presque le double”, nous a déclaré un voyageur de Tafoughalt, un gros village de la commune d’Aït Yahia Moussa. Le même constat a été fait à travers de nombreux villages, comme à M’kira, à l’extrême sud de la wilaya, où les habitants d’Imaândène, à sept kilomètres de Tizi Gheniff, disent que le prix du ticket est passé de 40 à 50 DA. De leur côté, les transporteurs estiment que ces augmentations jugées excessives par leurs clients sont raisonnables. “Nos clients doivent savoir que si nous avons augmenté les tarifs, ce n’est pas seulement à cause des nouveaux prix du carburant, mais en raison des autres charges liées aux impôts et aux pièces de rechange”, nous expliquera un transporteur privé de Draâ El-Mizan. En tout cas, en plus des tarifs des transports, d’autres produits n’ont pas échappé à la flambée.
C’est le cas des yaourts dont le prix a augmenté de 5 DA dans les supermarchés et les épiceries, sans oublier cette pénurie de lait en sachet qui contraint les consommateurs à recourir soit aux boîtes de lait à 90 DA, soit aux paquets de lait en poudre dont le prix avoisine les 350 DA pour un paquet de 500 g. Ces hausses grèvent davantage les bourses déjà laminées par des augmentations sporadiques. C’est dire que les assurances qui ont été données par les hautes autorités de l’État, qui ont déclaré que les augmentations des carburants n’auraient pas d’incidence sur le quotidien des citoyens, ne sont que de vains mots. Les citoyens craignent, désormais, d’autres augmentations sachant que les salaires n’ont pas connu la moindre augmentation depuis un bon bout de temps déjà.


O. Ghilès

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER