Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Traitement de la thyroïde

Les indications chirurgicales abusives

© D. R.

Les indications chirurgicales pour le traitement  de la thyroïde sont “abusives”, a estimé hier le Pr Mohamedi, chef de service de la clinique Larribère, spécialisée en endocrinologie et diabétologie, relevant du CHU d’Oran. “Les nodules thyroïdiens sont un motif très fréquent de consultation médicale”, a-t-elle indiqué, ajoutant que “les indications chirurgicales pour leur traitement sont abusives”.

“La thyroïde est d’abord l’apanage de l’endocrinologie”, a-t-elle souligné, tout en relevant que beaucoup d’autres spécialistes, médecins internistes, diabétologues et chirurgiens, prennent assez rapidement la décision de passer à la chirurgie sans consulter un endocrinologue. Indiquée dans plusieurs troubles de la thyroïde, la chirurgie implique une incision au niveau du cou pour enlever tout ou partie de cette glande.

Pour le Pr Mohamedi, un traitement médicamenteux peut donner de bons résultats dans certains cas que d’autres spécialistes ont décidé d’opérer. “Tout cas de trouble thyroïdien devrait être pris en charge par l’endocrinologue. Lui seul décidera s’il y a une indication opératoire”, a-t-elle affirmé. Dans ce contexte, cette même responsable a indiqué que l’indication des bilans est également abusive avec un coût important pour les patients.

“Pour une hypothyroïdie, si tout est normal, le malade peut faire un bilan tous les six mois, alors que certains médecins exigent un bilan mensuellement”, a déploré la même spécialiste, qui a souligné que les problèmes thyroïdiens sont en croissance et touchent de plus en plus beaucoup de jeunes. 
 

APS



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER