Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

désignation du nouveau Gouvernement

Les internautes se déchaînent


L’annonce, hier, du nouveau gouvernement conduit par Noureddine Bedoui a fait l’effet d’une douche écossaise sur les internautes qui ont aussitôt réagi pour exprimer leur stupéfaction, leur colère et leur refus catégorique d’une telle démarche mais pas seulement. 

Le nouveau gouvernement composé, pour la plupart, d’illustres inconnus, a fait l’objet, entre autres, de dénonciation des positions des nouveaux venus en complète contradiction de par l’acceptation de faire partie d’un régime alors que durant ces dernières semaines ils affichaient leur soutien à la contestation populaire. 
Des posts sur Facebook avancent les écrits des uns et des autres comme c’est le cas de Fethi Khouil, ministre des Relations avec le Parlement. Des images le montrant à la piscine avec des palmes ont beaucoup amusé les internautes qui voient en ce comédien humoriste mais également député, un choix complètement absurde. On le voit aussi dans une vidéo diffusée sur Facebook en train de participer à une marche durant laquelle les manifestants scandaient : “Klitou lablad ya sarakin (vous avez pillé le pays, vous les voleurs)”. Il disait alors qu’”il était avec  le peuple…”. Pis encore, pour ce qui est de Meriem Merdaci, ministre de la Culture, qui, selon des internautes ne sied aucunement à ce poste à plus forte raison que ses posts vis-à-vis du régime étaient très clairs. “À ce rythme, si tous ces lascars sont pour le hirak, je vais bientôt appeler au 5e mandat”, lit-on sur un de ces posts datant du 20 mars dernier pour ne citer que celui-ci. Houda Imane Faraoun, ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique en a eu aussi pour son grade. Les internautes ont été très nombreux à s’interroger sur le maintien de cette ministre très controversée qui non seulement cumule une gestion catastrophique du secteur, mais aussi et surtout a fait le buzz ces derniers jours avec le scandale lié à l’affaire Kouninef et Algérie Télécom. Les internautes sont aussi convaincus que son maintien a un rapport avec ses liens supposés avec la famille Bouteflika. Les internautes ne laissent passer aucun détail et relèvent même que la formation du nouveau gouvernement n’est qu’“une mascarade et du bricolage” puisque “les personnes sérieuses ont toutes refusé d’être associées à ce scénario”. Ils insistent sur le fait que “la plupart de ces membres ne sont que des anciens secrétaires généraux sans réelles qualifications qui puissent les hisser à des postes aussi importants”. Le chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, Gaïd Salah, reconduit à son poste de vice-ministre de la Défense nationale, dans le nouvel Exécutif, alors qu’il a appelé à deux reprises à l’application de l’article 102, n’a pas été épargné par la colère des internautes. Ces derniers, qui font la part des choses entre la personne et le corps de l’armée, doutent de la sincérité de celui qui, jusqu’à un passé récent, soutenait Bouteflika et le régime en place. “Une volte-face qui n’inspire aucune confiance”, selon les commentaires des internautes qui campent sur leurs positions, à savoir le “départ de tous, sans exception pour asseoir une Algérie nouvelle, une 2e République” et se donnent rendez-vous pour vendredi prochain.

   
Nabila Saïdoun



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER