Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

TAMANRASSET

Les sapeurs-pompiers protestent


De nombreux sapeurs-pompiers de la direction de la Protection civile de la wilaya de Tamanrasset ont défilé, avant-hier, dans la ville  pour protester contre “la dégradation de leurs conditions professionnelles et la précarisation de leur métier”. Les soldats du feu se sont d'abord rassemblés devant le siège de la direction de la Protection civile (DPC) attenant au poste avancé de la commune de Tamanrasset d’où s’est ébranlée leur marche de protestation contre les agissements de l’administration, mais aussi pour dénoncer “le manque de matériels d’intervention”. “Plusieurs véhicules d’intervention sont parqués en raison de pannes. C’est l’une des causes des retards enregistrés lors des accidents de la route et le décès des victimes qui n’ont pas été secourues à temps”, clame un manifestant qui a également soulevé le problème des uniformes des agents. Les concernés exigent également le départ de leur directeur. Une délégation, composée de quatre personnes a été reçue par le wali qui a promis de prendre en charge leurs doléances. Toutefois, la surprise a été la déclaration du syndicat de la DPC qui s’est démarqué de cette action qui serait motivée par “des revendications qui ne devraient pas avoir lieu et par des desseins purement personnels”. 

Pour le directeur de la Protection civile de la wilaya, le colonel Mostefa Chabane, cette action “est l’œuvre de quatre manipulateurs ayant des antécédents disciplinaires”. “20 personnes ne représentent jamais les 600 employés déployés à Tamanrasset. C’est vrai, ils ont évoqué les récurrentes pannes des véhicules d’intervention, mais ce qui leur échappe toutefois c’est que dans cette région aux reliefs abrupts une ambulance parcourt jusqu’à 5 200 km par semaine. C’est énorme comme distance.” 


RABAH KARECHE



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER