Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Alors que Benrabah Benmira est chargé de la gestion temporaire du parti

L’intérimaire à la tête de TAJ connu le 2 août


Le parti de Tadjamou Amel El-Djazaïr (TAJ) a convoqué une session extraordinaire de son conseil national pour le 2 août prochain pour désigner un président intérimaire à la place d’Amar Ghoul, actuellement en détention provisoire, poursuivi pour des affaires de corruption présumée. 

Benrabah Benmira a été également désigné pour la gestion temporaire du parti, à l’issue d’une session d’urgence du bureau national du parti, tenue lundi, qui a également dressé le constat d’“empêchement légal” du président Amar Ghoul, conformément à l’article 30 du statut du parti. Alors qu’aucune information n’a filtré sur le nom du successeur de Ghoul, l’on retiendra le démenti formel apporté par la ministre de l’Environnement, Fatma-Zohra Zerouati, quant à son ambition d’occuper le poste. Selon des sources proches du parti, les membres du BP se sont entendus pour désigner le plus âgé des membres et fixer la date d’une session extraordinaire du conseil pour la désignation d’un président intérimaire jusqu’au prochain congrès devant élire  le président. Par ailleurs, abordant la situation politique du pays, le parti a souligné dans un communiqué que “le dialogue est la solution idoine pour sortir de la crise dans les plus brefs délais” et “pour saluer les efforts de l’institution militaire dans l’accompagnement des revendications populaires légitimes et la préservation de l’unité et de la stabilité du pays”. Ce parti de l’ex-alliance présidentielle vit une situation exceptionnelle depuis le début des marches populaires, marquée par une saignée des militants et cadres, dont l’ancien chargé de communication et membre du BP Nabil Yahiaoui, qui a claqué la porte à la suite de divergences avec la direction 
du parti.
 

A. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER