Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Ils ont marché à TizI Ouzou

Lycéens et collégiens manifestent pour tamazight


La contestation des élèves des lycées et des collèges de la wilaya de Tizi Ouzou pour la promotion de tamazight, ne semble pas s’estomper. En effet, depuis une semaine, des milliers d’élèves continuent de battre le pavé pour revendiquer la promotion et la généralisation de tamazight à travers le territoire national. C’est ainsi qu’à Draâ El-Mizan, les collégiens du CEM de la Nouvelle Ville, brandissant des drapeaux amazighs, étaient les premiers à sortir dans la rue, dès 8h du matin, pour scander “Assa azeka, tamazight thella, thella”. Ils passèrent ensuite au CEM Harchaoui puis aux lycées Ali-Mellah  et Saïd-Hamdani ainsi qu’au technicum Oudni-Aomar et au CEM nouveau Krim-Rabah pour inciter leurs camarades à les rejoindre. La foule compacte aura alors sillonné toutes les artères de la ville sous l’œil vigilant des services de sécurité mobilisés, à l’occasion, pour régler la circulation automobile et veiller à d’éventuels débordements. De l’avis d’un ancien militant du MCB, “il est temps pour les acteurs de la société civile de trouver des moyens appropriés pour convaincre les élèves de reprendre leurs cours d’autant plus que la grève illimitée décidée par le Cnapeste a déjà eu des conséquences négatives sur la scolarité des élèves et ce, depuis le 20 novembre dernier”. Par ailleurs, à M’kira, dans la daïra de Tizi Gheniff, les élèves ont initié une autre marche dans la rue principale de la localité tout en reprenant en chœur les mêmes slogans pour la promotion effective de tamazight, tout cela pour dire que, comme en avril 1980 et 2001, les lycéens ne veulent pas rester en marge dès qu’il s’agit de la revendication de l’identité amazighe du peuple algérien. Les lycéens du chef-lieu de la daïra de Tizi Gheniff ont également manifesté pour tamazight. Ils ont marché jusqu’au siège de l’APC ou se trouvait le wali venu installer le nouvel exécutif communal. La manifestation s’est déroulée dans le calme. Il en fut de même dans la daïra de Maâtkas où les collégiens des deux localités de Souk El-Khemis et de Souk El-Tenine sont encore sortis dans la rue pour manifester leur profond attachement à tamazight même si les associations de parents d’élèves s’efforcent de convaincre leurs enfants à reprendre le chemin de l’école. Enfin, à Draâ Ben-Khedda, important chef-lieu de daïra, ce sont les élèves du CEM Nouveau qui sont sortis dans la rue, tôt dans la matinée, pour entraîner dans leur sillage les élèves des deux autres CEM Haddad et Raiah afin d’improviser une marche populaire dans les rues principales de la ville en scandant “Tamazight, thella, thella” avant de se rassembler pacifiquement au centre-ville pour se disperser finalement dans le calme, vers 10h du matin.

O. G./R. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER