A la une / Actualité

BOGHNI (TIZI OUZOU)

Mobilisation de la population pour sauver Lamia Kaci

Décidément, l’État n’assume plus sa mission d’assistance aux personnes atteintes de certaines maladies dites rares. C’est pourquoi, il ne se passe pas un jour sans qu’un appel de détresse soit lancé par ces malades sollicitant les âmes charitables en vue de leur venir en aide.
Grâce à la solidarité agissante de citoyens, de nombreux patients ont pu être sauvés en dépit des sommes faramineuses souvent exigées en euros par les hôpitaux et les cliniques de l’autre rive de la Méditerranée et, parfois même, chez les voisins tunisiens et jordaniens. Un nouveau cas nous vient d’Assi Youcef dans la daïra de Boghni, à trente-cinq kilomètres au sud de Tizi Ouzou, où la famille Kaci vient de lancer un appel aux âmes charitables pour solliciter des aides afin d’évacuer en France sa fille Lamia, âgée de 24 ans, pour y subir une intervention chirurgicale dans l’espoir de recouvrer sa santé et surmonter aisément son grand handicap.
Dans cet appel placardé sur tous les murs des villes et des villages de la wilaya, on peut lire que “Lamia Kaci souffre d’une scoliose dorsolombaire sévère maligne (malformative) de degré 120°/143° à double courbature thoracique et lombaire. Elle présente une gibbosité dorsale étroite et un déséquilibre important. Ce qui lui rend la marche difficile et certains efforts pénibles ; ce qui peut lui entraîner des problèmes cardiaques vu que la zone thoracique est touchée. Elle présente aussi des difficultés respiratoires, ainsi que des douleurs fréquentes et des crises de sciatique à cause de la pression nerveuse”.  Ainsi, ajoute l’appel, la patiente a besoin d’une intervention complexe qui ne peut être effectuée qu’en France, moyennant une somme de 38 570 euros, soit l’équivalent de 7 800 000 DA, une facture que ne pourra jamais honorer cette famille démunie. Sous le slogan “Tous Lamia”, les jeunes de la commune d’Assi-Youcef, soutenus par neuf associations et comités de village, sont mobilisés pour relever un gros défi.
D’ailleurs, ils se placent quotidiennement dans les carrefours de tous les grands axes routiers de la wilaya du matin jusqu'au soir et parcourent les villes et les villages pour collecter de l’argent afin de sauver la jeune Lamia. “Nous espérons collecter cette somme pour sauver cette jeune fille. Sa famille a décidé d’initier cette quête. Nous sommes alors à ses côtés jusqu’au jour où Lamia sera opérée et reviendra guérie de cette maladie qui la ronge depuis longtemps”, nous déclare un jeune homme tenant une boîte devant une mosquée de la région.
En plus de cela, deux numéros de téléphone sont mis à la disposition des âmes charitables pour exprimer leur solidarité compatissante avec la jeune Lamia Kaci : 0792 99 42 28 / 0777 31 96 25, ainsi que le numéro d’un compte bancaire/Cnep : 11 219 140 0004781 75.

O. Ghilès