Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Célébration du vingtième anniversaire du RND

Ouyahia se pose en rassembleur

Ahmed Ouyahia, SG du RND. ©D. R.

Le secrétaire général du RND présentera son parti comme un expert de “la gestion de crise”.

Dans un discours salué par les applaudissements nourris de quelques centaines de ses partisans réunis hier à la Maison du peuple à Alger, Ahmed Ouyahia n’a pas manqué de rendre un hommage appuyé à Abdelhak Benhamouda, le défunt leader syndical à qui il reconnaît d’emblée la paternité de la création du RND. “En cette occasion commémorative, la famille du Rassemblement se recueille à la mémoire du défunt frère Abdelhak Benhamouda, secrétaire général de l’UGTA, martyr du devoir national, lâchement assassiné par le terrorisme barbare, le 28 janvier 1997, alors qu’il finalisait la création de notre parti qu’il devait diriger.”
Le choix même du siège de la Centrale syndicale pour abriter cette commémoration n’est pas fortuit puisque Benhamouda est tombé dans son enceinte même. Ouyahia estime que les idées et les propositions du RND se sont concrétisées, notamment à la faveur des différents rendez-vous électoraux auxquels son parti a toujours été, depuis son avènement, un participant très assidu. “Né dans la tragédie nationale, notre Rassemblement, qui se revendique des valeurs de Novembre, s’est immédiatement associé à l’effort pour le succès du redressement national, et il peut souligner aujourd’hui, avec fierté, qu’il est demeuré fidèle à ses références et à ses objectifs. Ainsi, au plan politique, nous nous sommes d’abord investis aux côtés du président Liamine Zeroual. Nous avons par la suite apporté, dès 1999, notre plein appui au président Abdelaziz Bouteflika, soutenant avec conviction ses grands chantiers à l’image de la concorde civile et de la réconciliation nationale grâce auxquelles l’Algérie a retrouvé la paix et relancé son développement”, soutient-il. Et “c’est avec ces mêmes pratiques que le Rassemblement participera aux élections législatives de mai 2017”, précise-t-il. Optimiste du reste, face à cette échéance, le secrétaire général du RND se félicite qu’au plan organique, son “parti est présent à travers 1 541 communes du pays ainsi qu’au sein de la communauté nationale à l’étranger sur les cinq continents, avec 218 000 militants dont 44 000 femmes et 75 000 jeunes de moins de 35 ans”.
En rappelant le parcours du RND depuis 1997, Ouyahia présentera presque son parti comme un expert de “la gestion de crise”. Même la chute drastique des prix des hydrocarbures ne lui fait pas peur puisque, selon lui, l’Algérie dispose d’une “capacité de résistance appréciable, grâce aux efforts qu’il a investis dans la prise en charge de la demande sociale des citoyens en logement, en santé, en éducation et en emploi. Notre pays résiste aussi à la crise financière grâce à l’émergence de capacités productives nouvelles dans les secteurs industriels, agricoles et des services, et il conserve également son indépendance économique grâce aux choix avisés du président Abdelaziz Bouteflika contre l’endettement extérieur et pour la préservation des réserves de change”. Seddik Chihab, le secrétaire général du RND pour la capitale, a procédé, en “maître de cérémonie”, à la remise de prix à quelques figures du parti présentés comme des “membres fondateurs”. Une liste de récipiendaires (vivants ou décédés) où l’on retrouve notamment Abdelkader Bensalah, Hamza Benhamouda (fils du défunt), Mohamed Mebarki, Bouabdallah Ghlamallah, Fatima-Zohra Flici, Belkacem Mellah, Mohamed-Tahar Bouzeghoub, Mohamed-Chérif Abbas, Saïd Meddour, l’ancien ministre du Commerce récemment décédé, Bakhti Belaïb, ou encore Abdelmadjid Sidi-Saïd, secrétaire général de l’UGTA. Le choix de ces personnalités dénote, semble-t-il, d’un savant dosage politique et d’équilibre régional.

Mohamed-Chérif Lachichi


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER