Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Village Ath Ergane (Tizi Ouzou)

Polémique autour de l’ouverture d’une piste vers Tikjda


Depuis la mi-juillet, de jeunes citoyens du village d’Ath Ergane, dans la commune d’Agouni Gueghrane, relevant de la daïra des Ouadhias (25 kilomètres au sud de Tizi Ouzou), sont mobilisés et ont retroussé les manches pour ouvrir une piste de 7 kilomètres de longueur sur une largeur moyenne de 7 mètres.
En effet, ce projet citoyen s’étirera de Tighzert jusqu’à la station de montagne de Tikjda dans la wilaya de Bouira. Pour les initiateurs de ce projet, une telle piste constituera un important raccourci qui permettra de désenclaver une grande partie de la région. D’ailleurs, un bulldozer est déjà à pied d’œuvre, et ce, en dépit d’une mesure d’opposition émise par le Parc national du Djurdjura. “Notre comité de village ne voulait pas s’impliquer dans les travaux d’ouverture de cette piste. Nous ne sommes pas contre le principe, mais beaucoup plus contre la procédure. Nous aimerions faire participer toutes les parties concernées. Et comme les initiateurs ne voulaient pas entendre nos propositions, il y eut un malentendu. Et c’est pourquoi nous avons tenu une assemblée générale vendredi dernier (24 août). Un autre bureau a été élu et c’est à lui de prendre les décisions à venir”, nous confiera un ancien membre du comité de village d’Ath Ergane. Au sujet de la genèse de cette piste, il est à noter que le projet avait été lancé par des autorités locales entre 1985 et 1987, mais le PND s’était opposé à l’époque. Puis, arriva la “décennie noire” et le projet en question fut laissé à l’abandon à cause du climat d’insécurité. Des décennies après, des écrits ont été envoyés aux responsables concernés, mais en vain. “L’envie d’ouvrir cette piste émane, en fait, d’un groupe de jeunes du village. Le mouvement a pris ensuite de l’ampleur et nous sommes aux côtés des jeunes volontaires que nous soutenons en tant que citoyens de la commune mais, d’un autre côté, en tant qu’institution de l’État, nous ne pouvons pas piétiner la loi”, nous dira Farid Bachouche, en sa qualité de P/APC d’Agouni Gueghrane.
Pour en savoir plus sur ce “conflit”, nous avons contacté le chef de secteur du PND, Mehdi Abdelaziz. “Nous avons répondu aux sollicitations des habitants d’Ath Ergane. Nous leur avons même proposé l’ouverture d’une piste menant de Taourit-Ath Agad vers les Ath Ouacifs. Si réellement ces citoyens veulent le désenclavement de leur village, ils devraient opter pour cette solution parce que l’ouverture de piste se fera vers le bas, c’est-à-dire vers Ouadhias et Ath Ouacifs et non pas vers le haut”, ajoutera notre interlocuteur. En définitive, même si les responsables du Parc du Djurdjura s’opposent toujours à l’ouverture de cette piste, les jeunes volontaires sont décidés à aller jusqu’au bout de leur initiative parce qu’ils considèrent que cette route aura un impact économique pour la région, notamment en développant le tourisme de montagne de ce côté-là et certainement d’autres activités qui engendreraient des recettes profitables  à la commune.      

                    
O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER