Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

les réseaux sociaux et le scrutin du 12 décembre

Rejet unanime des résultats annoncés


Les réseaux sociaux ont réagi aussitôt après l’annonce des résultats du scrutin de jeudi portant Abdelmadjid Tebboune au Palais d’El-Mouradia. Une bonne partie des internautes rejette la sentence du vote et n’accorde aucune légitimité au désormais sixième président de la République. “Tebboune n’est pas mon président !”, déclare Nassim avant d’être rejoint par Rahim pour qui “il n’est pas non plus celui de tous les Algériens”. Souhila M. soutient que c’est “un président désigné et non élu”. Lyna A. qualifie ce vote de “mascarade mise en place par des responsables qui osent montrer leur face au monde entier, toute honte bue !”. Un internaute montre une photo sur laquelle on peut voir sur un portrait le masque de Bouteflika enlevé cédant la place à l’image de Tebboune et écrit en arabe : “Retour au cinquième” faisant allusion au 5e mandat ! Yasmine parle, quant à elle, de fraude quant au taux de participation déclaré par le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Mohamed Charfi. “Fraude, fraude et fraude du taux de participation ! Quelle honte ! Que peut-on attendre d’un menteur ?”, déplore-t-elle. D’autres personnes s’interrogent sur les partisans du vainqueur de cette élection. “Où sont les fidèles de Tebboune ? Ni ils fêtent leur victoire ni ils n’expriment leur joie. Ils ne montrent pas leur visage”, remarque Adel. Et à Halim de lui répondre : “Parce qu’au fond, ils savent que ce n’est pas le meilleur choix.” “Ils sont quand même 4 millions à avoir voté pour lui, non ?”, rétorque Mounir. Par ailleurs, un constat est partagé par la majorité des cybernautes : “L’élection de Tebboune constitue une preuve concrète que le système est resté le même.” En réaction aux propos des membres de l’Anie et autres responsables, qui dénoncent des prétendues agressions des votants, d’autres internautes préfèrent évoquer la grève de la faim des détenus injustement qui réclament leur liberté. La leçon de patriotisme donnée par la Kabylie, qui a complètement rejeté ce vote avec un taux de 0%, n’a pas échappé, toutefois, aux citoyens. Imène dira à ce propos : “Je ne suis pas Kabyle, mais aujourd'hui je leur voue beaucoup de respect. Bravo pour eux. Ce sont des hommes.” Pour un autre jeune, l’ultime solution est de quitter le pays et de tenter l’émigration. Un avis que refuse de partager la majorité des intervenants. Pour ces derniers, “il faut plutôt rester et continuer la lutte en Algérie”. Car, tel que le précisent des internautes : “Il faut rester toujours debout car le combat continue.” “Oui, ajoutera Déhia C, il faut manifester tous les jours pour faire dégager ce système mafieux.” Une proposition soutenue aussi par Salim qui souligne que l’“on ne doit pas laisser notre patrimoine entre les mains de la mafia”. Dans ce sens, d’autres internautes postent quelques images de la marche grandiose d’hier à Alger. Hadi M. veut, en revanche, semer les graines de l’espoir entre ses compatriotes auxquels il suggère : “Ne désespérez jamais de La Main de Dieu mes frères, Sa Clémence est immense, ayez juste la foi et la confiance en Lui. Faites preuve de patience. Votre appel et votre sacrifice durant 9 mois de protestation ne seront pas vains. Luttez de manière sage, pacifique et civilisée pour une gouvernance plus juste et équitable sans exclusive.”
 

B. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER