Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

La détention préventive largement commentée

Satisfaction et ironie chez les internautes

© Archives/Liberté

La nouvelle de l’incarcération, jeudi, à la prison d’El-Harrach, de l’ancien ministre de la Justice, Tayeb Louh, s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux où les internautes ont exprimé, à l’unanimité, leur satisfaction quant à la fin de règne d’un poids lourd du système des Bouteflika. “La reprise s’annonce aussi passionnante qu’excitante. Qui l’aurait cru ? L’ancien ministre de la Justice, Tayeb Louh, homme de confiance de Bouteflika, ancien fossoyeur et nettoyeur du système, derrière les barreaux. Ce n’est qu’une détention provisoire me diriez-vous ! Mais en coulisses, il se dit qu’il y a de grosses affaires, et il en assumera à la pelle”, écrit un Facebooker sur son post. Tout en rappelant que l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, est, lui aussi, incarcéré à la même prison, un autre facebooker fait dans l’ironie : “Le chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia, reçoit son ministre de la Justice, Tayeb Louh, au nouveau siège du gouvernement à El-Harrach.” Répondant à ce post, un jeune épingle l’ancien ministre de la Justice et lui rappelle son fou rire au Parlement devant les écrans de télévision. “Il se voyait déjà président avec ses gestes et sa façon de parler. Tout comme Bouteflika, c’est un vrai malade. Il a même piqué un fou rire au Parlement ! Alors, rira bien qui rira le dernier !”, répond ce facebooker, qui estime qu’au-delà de la justice de l’homme, “Tayeb Louh est rattrapé par la justice divine. Maintenant, il va savourer ‘injazate fakhamatouhou’ (réalisations de son excellence) : prisons aux normes internationales !”. Ces posts et autres commentaires nous rappellent le jour de la mise en détention préventive de deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, lorsque les facebookers avaient largement exprimé leur euphorie.

F. B.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER