Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

TAMANRASSET

Sit-in des souscripteurs AADL devant le siège de la wilaya


Les souscripteurs au programme AADL2 de Tamanrasset ont observé, hier, lundi, un sit-in devant le siège de la wilaya en signe de protestation contre les anomalies techniques et les imperfections constatées dans la réalisation des 200 unités prévues dans la ville. Plusieurs dizaines de souscripteurs ont ainsi pris part à cette action motivée par l’indifférence de la direction régionale de l’AADL à Ouargla et son silence devant les graves dépassements déjà signalés par l’association des souscripteurs. Arborant une banderole où l’on pouvait lire : “Les souscripteurs AADL2 demandent la réception de leurs logements et le respect des délais”, les manifestants ont évoqué le non-respect du cahier des charges quant aux logements de type F4 du fait qu’ils ne répondent pas aux normes de cette formule d’habitat. L’arrêt total des travaux relatifs à la construction du dernier lot de 50 logements F3 a été soulevé par les protestataires qui ont décrié l’absence d'un représentant local de la direction régionale de l’AADL ne serait-ce que pour coordonner avec le maître d’ouvrage délégué qui est l’OPGI et les 86 souscripteurs. Dans un communiqué adressé à la presse, l’association des souscripteurs a énuméré 10 points de revendication, dont la majorité est liée aux réserves techniques non prises en charge et aux imperfections constatées dans la réalisation de ce projet dont le taux d’avancement, a-t-on indiqué, avoisine les 90% pour les F4 et 70% pour les F3. Le président de l’association, Youcef Babkar, a dénoncé l’absence de suivi et de contrôle technique dans la construction de ces logements et l’arnaque dont sont victimes plusieurs souscripteurs aux unités F4 qui semblent être assimilées à des logements sociaux eu égard à la qualité des matériaux utilisés et des travaux réalisés. Pour bien comprendre la situation, trois membres délégués par les manifestants ont été reçus par le wali de Tamanrasset, Djilali Doumi. Ce dernier a exigé du directeur du logement et du DG de l’OPGI un rapport détaillé sur cette situation qui traîne depuis 2015, à l’effet de situer les responsabilités avant de remettre les pendules à l’heure en coordination avec le directeur régional de l’AADL qui devra programmer une visite au chantier de Tamanrasset. Le chef de l’exécutif a recommandé la réalisation d’un logement type pour les deux formules afin d’en finir avec le problème des malfaçons qui tend à devenir une marque déposée des entreprises du bâtiment au niveau local. M. Doumi a également insisté sur le respect des délais et la fixation d’une date pour la livraison définitive du projet en mettant en avant l’aspect qualité et technique des réalisations devant obéir impérativement aux normes AADL.


RABAH KARECHE



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER