Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Protestation contre le bradage des richesses nationales

Tamanrasset : un an de prison ferme contre trois activistes

© D. R.

Arrêtés à l’issue du dernier rassemblement de protestation contre l’avant-projet de loi sur les hydrocarbures, les trois activistes du mouvement non agréé “Ma Frat” (littéralement : ce n’est pas fini) ont été présentés, avant-hier, devant le procureur de la République du tribunal de Tamanrasset, qui les a condamnés à un an de prison ferme pour “attroupement non armé”.

La sentence qualifiée d’“arbitraire” a suscité un élan d’indignation contre “les larbins du régime en place et les résidus du système qui continuent de consacrer les pratiques liberticides pour faire taire toutes les voix de l’opposition”.

“L’injustice a eu raison des trois détenus, Dahmane Zennani, M’hamed Boukhari et Yacine Benmansour, qui n’ont fait que dénoncer avec ferveur et hargne les desseins malveillants des mafieux qui œuvrent, sous la houlette d’un gouvernement de transition, à brader les richesses de tout un pays”, fulmine un proche des détenus, en tenant à rappeler que les griefs retenus contre Yacine et M’hamed ne tiennent pas la route, car ils ont été arrêtés au siège de la sûreté de wilaya, quand ils s’y sont rendus pour avoir des nouvelles de leur camarade Dahmane. 
 

RABAH KARECHE



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER