Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Il est accusé d’outrage au président de la République

Un étudiant condamné à 18 mois de prison ferme

© D. R.

Le tribunal de Biskra a condamné hier l’étudiant Mohamed-Amine Benalia à 18 mois de prison ferme et une amende de 100 000 DA. Il est accusé d’outrage au président de la République et d’atteinte à l’unité nationale à travers des publications sur les réseaux sociaux, a indiqué l’avocat Abdelghani Badi, dans un post publié sur Facebook.

Mohamed-Amine Benalia est entré en grève de la faim, il y a 10 jours, et est hospitalisé depuis mardi, a précisé Me Badi. L’étudiant en droit Mohamed-Amine a refusé de mettre fin à sa grève de la faim et a décidé de la poursuivre jusqu'au jour de son procès, ont ajouté d’autres sources en citant son frère.

Cette sentence est la plus lourde infligée à un détenu du mouvement populaire, après celle du poète du hirak, Mohamed Tadjadit, qui avait été condamné à la même peine par le tribunal d’Alger pour “atteinte à l’intérêt national”. Mohamed-Amine Benalia avait été arrêté le 26 décembre dernier et présenté en comparution directe le 29 du même mois au tribunal de Biskra, puis placé en détention provisoire. 
 

R. N.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER