Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Accès au logement public pour les algériens résidAnt à l’étranger

Un rapport d’étape remis à Ouyahia la semaine prochaine

Rencontre entre Abdelwahab Temmar, ministre de l’Habitat, et Djamel Bouras, le chargé des relations extérieures. ©D. R.

Le département de Temmar semble bien avancé sur le dossier, notamment après la rencontre avec la délégation conduite par le vice-président de l’APN chargé des relations extérieures.

Si l’accès au logement public est désormais chose acquise pour les Algériens résidant à l’étranger, il reste à en définir les modalités et c’est loin d’être une tâche aisée car il faudra  commencer par l’amendement des décrets relatifs aux conditions d’’éligibilité. Contacté par nos soins pour plus de détails sur le sujet, Djamel Bouras, vice-président à l’Assemblée nationale populaire chargé des relations extérieures, qui a rencontré la semaine dernière au siège de son département, Abdelwahab Temmar, ministre de l’Habitat, nous a assurés que “le dossier semble avancer”.
À ce titre, Djamel Bouras a conduit une délégation de 12 personnes, composée d’architectes, d’avocats et d’autres représentants du mouvement associatif qui se sont présentés avec des propositions à même de contribuer à l’élaboration de la nouvelle formule dédiée à la communauté algérienne établie à l’étranger. Elle est de l’ordre de 2 millions en France sans compter les autres pays et dont un fort nombre intéressé par l’acquisition d’un bien au pays. Aussi, il est question pour l’heure, uniquement, de la formule LPP qui serait propre à répondre à ce besoin. Lors de cette rencontre, M. Temmar qui a mis en avant “la grande volonté politique de réaliser ce programme loin de tous les obstacles administratifs”, évoquera, en ce sens, “l’ouverture de filiales bancaires à l'étranger, un accord entre le Crédit populaire d'Algérie (CPA) et les promoteurs immobiliers avant d'entamer la réalisation de ce programme”. Il a été aussi question “de garanties à réunir par les souscripteurs notamment en ce qui concerne les revenus et l'âge”.
M. Bouras, de son côté, “s’est félicité de l’aboutissement de tant d’efforts pour permettre enfin aux Algériens résidant à l’étranger d’accéder au logement dont notamment les personnes âgées pour disposer d’un pied à terre après leur retraite”. Il a, également, exprimé le souhait d’organiser un salon dédié à la formule du logement destinée aux membres de la communauté algérienne avec la participation de tous les acteurs et spécialistes. M. Bouras nous a assurés, par ailleurs, que déjà “un rapport d’étape sera transmis au Premier ministre dès la semaine prochaine” tout en indiquant qu’“aucun chiffre n’est connu jusque-là sur la réelle demande”. Il précisera, toutefois, que “la demande se fera via Internet”. Il résumera les propositions émises au secteur de l’habitat comme suit : les bénéficiaires seront les non-résidents disposant d’une couverture financière suffisante (apport personnel et/ou éligible au crédit) et les nationaux résidents dont le revenu par foyer est supérieur au plafond du LPP (cadres supérieurs de l’État), une aide directe de l’état sous forme d’une bonification à 100% du prix du terrain récupérable, par exemple, sur le vieux bâti en ville, prise en charge sur le budget de l’État du coût de la construction des équipements publics (commissariat de police, gendarmerie, poste, dispensaire, appel à manifestation d’intérêt à l’intention des promoteurs sur la base d’un cahier des charges (coût du m², marge, garantie FGCMPI, style, normes, délais, parking souterrain obligatoire, locaux d’activité, quota cadres supérieurs de l’État, montage financier entre le promoteur réalisateur et les banques, accès au programme, via plateforme Internet à partir de la base des immatriculations consulaires des Affaires étrangères, modulation du prix de vente selon des critères, contrôle et respect du cahier des charges par délégation du ministère chargé de l’Habitat.

Nabila Saïdoun



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER