Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Bouira

20 ans de prison pour homicide commis en France

© D.R.

La cour de Bouira a condamné ce jeudi, M. B. R., 36 ans, à 20 années de prison. L’affaire s’est passée le soir du 4 septembre 2008, dans la ville de Nantes en France. Togho Botogho, un ressortissant africain est tué. Il a été abattu de plusieurs coups de feu. Une enquête menée par les services de la police a prouvé l’implication de deux frères franco-algériens, vivants dans la circonscription de Nantes. Un des deux frères, S. B. R., a été arrêté en France, et condamné à 20 ans de prison ferme. Par contre, le second, M. B. R., a réussi à prendre la fuite et à se rendre en Algérie. Natif de la région de Sour El-Ghozlane, il séjournera au domicile de son grand-père. Saisie par les autorités françaises, Interpol a lancé un mandat d’arrêt international contre lui. Deux années après, il sera arrêté à Aïn Bessem. Lors du procès, ce jeudi, son avocate, Me Ouafiya Sidhoum, avait plaidé les circonstances atténuantes en estimant que son client avait certainement tiré des coups de sommation en direction de la voiture de la victime, et n’avait pas l’intention d’attenter à sa vie. Et que l’une des balles l’ayant touché mortellement provenait de l’arme de son frère. En somme, des tirs de sommation. L’avocate a affirmé à la fin de la délibération, qu’elle introduira un pourvoi en cassation.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER