Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Projet de logements de fonction d’une école à Draâ El-Mizan (Tizi Ouzou)

À l’arrêt depuis 13 ans

Les travaux ont atteint un taux d’avancement de plus de 60%. © O. Ghilès / Liberté

L’enveloppe financière allouée s’est finalement avérée insuffisante.

Le projet de construction de quatre logements de fonction au profit de l’école primaire Frères-Harchaoui à Draâ El-Mizan (40 km au sud de Tizi Ouzou) est à l’arrêt depuis 2006. Les travaux ont été suspendus parce que l’enveloppe financière consacrée à la réalisation de ces logements a été épuisée par l’APC de Draâ El-Mizan. “Ce projet devait être réalisé avec l’argent des reliquats, et selon les premières estimations nous croyions qu’il était possible de construire aisément ces logements et de les achever en temps voulu, mais au fil des années il n’y a eu aucune ressource supplémentaire pour financer le reste à réaliser”, nous a confié un ancien élu de l’exécutif communal. 

Actuellement, ce projet a atteint approximativement un taux d’avancement de plus de 60% mais, au fil des années, il ressemble à une bâtisse carrément laissée à l’abandon. “En 2007, nous avions souhaité que le projet en question soit transféré au CEM Frères-Harchaoui, d’autant plus que l’assiette foncière sur laquelle ces quatre logements étaient implantés appartient au collège. Et puis, il faut savoir que depuis la fin des années 90, aucune nomenclature ne prévoit la réalisation de logements de fonction aux enseignants de l’enseignement primaire, ce qui veut dire que l’exécutif communal de cette époque aurait commis vraisemblablement une erreur”, nous a expliqué un professeur de collège en retraite, alors que, depuis de longues années, le personnel du CEM Frères-Harchaoui, tout comme l’association des parents d’élèves du même établissement n’ont pas cessé de demander le transfert de ce projet au profit de cet important collège. 
“Au mois de juillet 2018, j’ai saisi, une fois de plus, la direction de l’éducation de Tizi Ouzou pour transférer ce projet au profit de notre établissement qui manque de locaux pédagogiques à cause de l’arrivée d’un grand nombre d’élèves résidant dans des lotissements mitoyens”, nous a déclaré le directeur du CEM concerné. Effectivement, le vœu de tout le personnel du collège est que ces logements soient transformés en laboratoires pour les sciences physiques et naturelles afin d’exploiter les laboratoires existants comme locaux pédagogiques et réduire ainsi la surcharge des salles de classe, d’autant plus qu’un projet de plus de cent logements LPA est lancé à proximité du collège, ce qui laisse supposer que l’effectif de ce collège va augmenter dans les prochaines années. “Si ce projet de construction de logements est transféré au CEM, nous espérons que l’argent initialement dépensé pour ce projet soit remboursé à l’APC pour servir à la réalisation d’autres projets au profit de nos concitoyens, car il n’est pas question de les céder gratuitement”, nous a déclaré le P/APC de Draâ El-Mizan que nous avons questionné à propos de ce projet abandonné depuis plus d’une décennie.
 

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER