Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Après une campagne de dépistage à l’EPH Krim-Belkacem

Au moins 320 patients éligibles à la chirurgie de la cataracte

Examen ophtalmologique d’une patiente. © D. R.

L’APW de Tizi Ouzou a accordé une subvention de 200 millions de centimes pour l’organisation de ces opérations chirurgicales.

Au moins 320 patients devraient bénéficier de la chirurgie de la cataracte, à l’issue d’une campagne de dépistage qui a touché, les 12 et 13 février derniers, plus de 500 personnes, à l’hôpital Krim-Belkacem de Drâa El-Mizan, a-t-on appris auprès des responsables de cet hôpital du sud de la wilaya de Tizi Ouzou. “Sur les plus de cinq cents personnes diagnostiquées, l’équipe médicale a retenu 320 malades qui seront opérés à l’EPH Krim-Belkacem.

C’est une première dans toute la wilaya, parce que les patients munis de leur dossier médical sont venus des quatre coins de la wilaya”, a précisé Yahia Nouredine, l’un des initiateurs de cette campagne de dépistage. “Ces patients bénéficieront de cette technologie moderne dite phaco-émulsification.

Prochainement, ces personnes sélectionnées par notre équipe d’ophtalmologues seront convoquées selon un programme que la direction de l’hôpital tracera dans les prochains jours, dès que le dispositif sera mis en place, parce qu’il faudra énormément de moyens matériels et humains”, a confié un membre de Tagemi, une association humanitaire de Ghardaïa qui a contribué à cette campagne, aux côtés du mouvement associatif et du comité local du Croissant-Rouge algérien de Tizi Gheniff.

De  son  côté,  le  directeur de  l’EPH Krim-Belkacem,  Lounès Bounous,  a expliqué que la structure qu’il dirige est en train de préparer l’opération. “Il faut que les personnes sélectionnées complètent leur dossier. C’est un gros défi à relever, mais la volonté et la persévérance existent chez les différentes parties intervenantes dans ce long processus. Nous devrons effectuer au moins une dizaine d’opérations par jour et peut-être plus pour répondre à ce grand flux de patients. 

Tous nos moyens seront mis à la disposition des équipes médicales. Nous attendons de recevoir au moins une dizaine d’ophtalmologues”, a-t-il expliqué. Selon ce même responsable, l’APW de Tizi Ouzou a accordé une subvention de 200 millions de centimes pour l’organisation de ces opérations chirurgicales. “Cet argent est destiné à l’achat du consommable et des intrants nécessaires”, a-t-il précisé.

Concernant les manques dont souffre cet hôpital, son responsable nous a expliqué que plusieurs responsables des différentes directions de la wilaya se sont déplacés sur les lieux à l’effet de remédier à ce manque de moyens humains et matériels qui dure depuis des années. “Le rapport avec photos et des fiches descriptives a été déposé sur le bureau du ministre de la Santé et de la Population pour sa prise en charge.

Cet hôpital devra répondre au moins au standard des grandes structures nationales, car il couvre une population qui dépasse les 120 000 habitants. C’est presque tout le sud de la wilaya et bien sûr une grande partie de la wilaya de Bouira, sans oublier les malades qui viennent de Chaâbet El-Ameur et de Timezrit, dans la wilaya de Boumerdès”, a conclu Lounès Bounous.
 

O. Ghilès

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER