Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Béni Slimane

Augmentation de la superficie du périmètre irrigué

© D.R.

S’étendant sur 2 000 ha, la superficie du périmètre agricole irrigué de Béni Slimane (60 km à l’est du chef-lieu de wilaya) sera doublée pour répondre aux besoins exprimés par les agriculteurs de la région. Entamée l’année dernière, l’exploitation des terres du périmètre qui a commencé avec la mise en eau du barrage de Oued Mellah d'une capacité de 28 millions de m3, s’est effectuée conformément à la répartition suggérée par la note d’orientation de la tutelle du secteur fixant la proportion du volume d’eau destiné à la céréaliculture et celle réservée aux autres cultures. Car, est-il noté, l’augmentation de la superficie irriguée s’inscrit dans le cadre de la stratégie du secteur de l’agriculture d’étendre la superficie irriguée de l’Algérie à 2 millions d’hectares afin de favoriser le développement de la production nationale agricole et de l’industrie agroalimentaire afin de garantir l’autosuffisance en matière de céréales. Le périmètre agricole irrigué de Béni Slimane participe d’une démarche visant à créer un important pôle céréalier et un bassin laitier et partant donner de nouvelles perspectives à la région qui deviendra une véritable réplique de la Mitidja eu égard aux potentialités naturelles que la zone recèle. Cependant, les étendues de terres arables sont toujours sous-exploitées compte tenu de l’importance de la jachère dans la région, facteur qui a obligé les autorités locales à opter pour la réduction de la pratique de la jachère. Pour ce faire, il est suggéré l’utilisation à une large échelle des légumineuses qui ont l’avantage d’être riches en azote pour le sol et rentables pour le fellah. “Encouragez la production des légumes secs en organisant des campagnes de sensibilisation en direction des fellahs pour les inciter à investir dans cette filière ainsi que dans l’arboriculture fruitière, tout en leur fixant des objectifs de culture.” En outre, des périmètres agricoles ont aussi été créés dans les zones steppiques, notamment à Boughezoul, Bouaiche, Aziz, Aïn Boucif et Sidi Damed. On rappellera que ces périmètres agricoles s'étendent sur une superficie oscillant autour de 10 000 ha dans l’objectif de dynamiser encore plus la production agricole et en même temps de favoriser le développement d’un pôle spécialisé dans les industries alimentaires.
 

M. E. B.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER