Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Pour consacrer les valeurs de solidarité

Caravane pour la circoncision de 1 000 enfants à Tamanrasset

© D. R.

C’est à partir du chef-lieu de la wilaya de Tamanrasset que le coup d’envoi de la plus importante campagne de circoncision collective, que la wilaya n’ait jamais connue, a été donné en présence de toutes les autorités locales et des organisateurs de cette initiative plus que louable.

Au total, 1000 enfants issus des communes d’In M’guel, d'In Guezzam, de Silet et d’Abalessa, respectivement situées à 130, 400, 130 et 100 km de la capitale de l'Ahaggar, ont bénéficié de cette action de solidarité qui est organisée, faut-il le signaler, par la coordination des opérateurs économiques de la wilaya de Tizi Ouzou, en collaboration avec le wali de cette même collectivité et son homologue de Tamanrasset, Djilali Doumi.

Des bienfaiteurs de la ville des Genêts, comme à l’accoutumée, n’ont ménagé aucun effort pour apporter leur contribution et assurer le plein succès à cette action humanitaire marquée également par la précieuse collaboration des directions de la santé et de la population des deux wilayas. 

Un véritable challenge pour le staff médical composé de quatre chirurgiens, dont deux de l'hôpital d'Azeffoun spécialisés dans la chirurgie générale, à savoir Dr Rabah Touat et Dr Ouahiba Abbaci. 

Fidèles à leurs engagements humanitaires, Dr Rabah Bouarour et Pr Nacer Ould Saâda, spécialisés en chirurgie pédiatrique à l'hôpital de Larbâa Nath Irathen, sur les hauteurs de Tizi Ouzou, faisaient aussi partie de cette caravane médicale qui s'est rendue d'abord dans la commune d'In M’guel où l'on a procédé à la circoncision de 15 enfants et assuré des consultations à 3 autres, avant de prendre le cap sur In Guezzam, à l’extrême sud du pays, où l’on a réalisé 100 circoncisions.

Selon les organisateurs, des cadeaux symboliques ont été distribués aux enfants circoncis dont la liste a été confectionnée en coordination avec les autorités municipales, les notables et les chefs de tribus des communes bénéficiaires.

Tout en dénonçant les conditions d'hébergement et de transport, l’un des chirurgiens ayant chapeauté cette opération a d’emblée signalé les erreurs constatées sur les enfants mal circoncis pour sensibiliser à l’importance de cette opération devant impérativement sortir de son cadre traditionnel et se faire dans un bloc opératoire approprié. De petites chirurgies ont été ainsi réalisées sur des enfants déjà circoncis de manière traditionnelle. “L’équipe aura constaté des ratages à répétition, et ce n’est pas du tout beau à voir.

Nous étions donc contraints de refaire les interventions du point de vue esthétique afin de rectifier le tir et remonter le moral des enfants concernés et de leurs parents qui nous semblent profondément affectés sur le plan psychologique”, a-t-on déclaré à Liberté, tout en louant le professionnalisme de l’équipe qui aura battu un record que l’histoire de cette région du grand Sud retiendra à jamais. 

Revenant au choix de Tamanrasset, on a tenu à préciser que cette mission médicale, troisième du genre après celles organisées en avril et novembre 2018, s’inscrit dans le but de consacrer les valeurs de solidarité entre les deux collectivités, mais surtout de venir en aide aux populations des zones enclavées non couvertes sur le plan sanitaire. 
 

RABAH KARÈCHE



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER