Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Dans le prolongement de la campagne de lutte contre le gaspillage

Concours des meilleurs plats à base de pain à Médéa

Préparation du plat (el belboul) à base de de pain rassis. © D. R.

Pas moins d’une cinquantaine de femmes y ont pris part.

Un concours désignant les meilleures recettes réalisées à partir de restes de pain rassis a été organisé au Centre des loisirs scientifiques (CLS) de Médéa et à la Maison de l’artisanat de Ksar El-Boukhari, dans le cadre des festivités célébrant Yennayer.

Organisé par la direction du tourisme et de l’artisanat en collaboration avec la Chambre de l’artisanat et des métiers de Médéa sous le slogan “Meilleur plat à base de pain”, le concours s’inscrit dans le prolongement de la campagne de lutte contre le gaspillage du pain lancée au début de ce mois par la direction du commerce de la wilaya de Médéa.

Pas moins d’une cinquantaine de femmes ont pris part au concours en mettant leur prouesse et leur ingéniosité dans la préparation de recettes toutes fabriquées à base de restes de bouts de pain rassis, dont nombre de plats à consommation courante et à moindres frais.

En effet, un large éventail de recettes a été présenté à cette occasion, permettant aux visiteurs et aux visiteuses de pouvoir déguster un plat courant à Médéa et appelé “belboul”, une sorte de “chakhchoukha” à base de pain dur et d’herbes, ou encore une pizza accompagnée d’œufs à la coque qui est généralement servie au déjeuner…

Selon Zoulim Nour, directeur du tourisme et de l’artisanat, la sélection des meilleures recettes a été établie conformément aux critères de présentation du plat et à sa composition, aussi bien en matière de décoration qu’en matière d’ingrédients et de goût.

Le même responsable annoncera qu’une cérémonie de remise des prix aux participantes aura lieu à l’occasion de l’organisation en février d’une journée dédiée au tourisme de montagne, journée qui marquera aussi le “lancement, en collaboration avec la direction de la jeunesse et des sports de Médéa, de la gastronomie de montagne mettant en valeur les produits du terroir”. 

Les festivités de Yennayer, qui se sont prolongées jusqu'au 14 janvier, ont aussi été marquées par la distribution de diplômes aux femmes qui ont participé aux deux sections de formation préparant aux métiers de couturière et de coiffeuse organisées à la Maison de l’artisanat de Ksar El-Boukhari, dans le cadre du programme “Germe”.
 

M. EL BEY 

 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER