L’Algérie profonde / Centre

Draâ El-Mizan (Tizi Ouzou)

La campagne labours-semailles lancée

Il est attendu une récolte de 75 765 quintaux. ©D. R.

Tout un arsenal d'accompagnement au profit des agriculteurs pour améliorer non seulement les rendements, mais aussi la qualité de la production,, a été mis en place.

La campagne labours-semailles a été lancée dès le début du mois d'octobre dans les trois communes de Draâ El-Mizan, Frikat et Aïn Zaouia relevant de la subdivision agricole de Draâ El-Mizan, à une quarantaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou. En effet, cette région à vocation céréalière occupe près de la moitié des terres emblavées à travers toute la wilaya. “C'est le grenier de la wilaya de Tizi Ouzou”, dira Ali Khefache en sa qualité de chef de service des statistiques et des enquêtes agricoles de la Direction des services agricoles de la wilaya. Pour en savoir plus sur le lancement de la saison 2018/2019, nous avons pris attache avec la subdivisionnaire agricole de la daïra de Draâ-El-Mizan, Saliha Belfadel, qui a affirmé que “la saison céréalière s'annonce bonne, et nos céréaliculteurs sont à pied d’œuvre sur le terrain, d'autant plus que les pluies automnales sont arrivées au bon moment, alors que notre parc agricole recèle 45 tracteurs munis de tout leur matériel d'accompagnement”, nous dira-t-elle. Notre interlocutrice évoquera que pour cette saison, les pouvoirs publics et la DSA de la wilaya ont mis en place tout un arsenal d'accompagnement au profit des agriculteurs pour améliorer non seulement les rendements, mais aussi la qualité de la production en suivant l'itinéraire technique agricole adéquat. “Grâce aux aides de l'État, nous avons constaté que l'engouement des fellahs pour cette filière est énorme, surtout qu’il ne faut pas oublier que les semences et les engrais sont subventionnés par l’État”, précisera-t-elle. À cet effet, Mme Belfadel a déjà tracé le programme d’exploitation céréalière pour cette saison. “L'objectif pour cette saison est d'arriver à 3005 ha à emblaver. Quant à la récolte prévisionnelle, si tout se passe dans de très bonnes conditions, notamment avec un bon apport pluviométrique pour ce genre de culture, nous pouvons tabler sur une récolte prévisionnelle de 75 765 q, mais ce ne sont là que des estimations”, nous confiera-t-elle. Dans cet ordre d'idées, la subdivisionnaire agricole est revenue sur le bilan de la campagne moissons-battages 2017/2018. “Pour la saison écoulée, nous avons eu 2554 ha emblavés qui nous ont permis de récolter 64 338 q, à raison d'un rendement moyen de 22 q/ha. C'est important pour notre région quand on sait que toute la wilaya de Tizi Ouzou a récolté 167 000 q de céréales tout cela grâce à l'engagement total de nos céréaliculteurs qui n'ont ménagé aucun effort pour obtenir cette production considérable, mais aussi grâce aux aides et aux différentes opérations d’incitation de l'État”, soulignera notre interlocutrice qui rappellera, à l’occasion, que le parc d’engins s'élève à 16 moissonneuses-batteuses dont 6 ont été acquises dans le cadre du renouvellement agricole et 2 autres dans le cadre du Fonds national de développement agricole (FNDA). “D'ailleurs, la campagne a été menée dans de très bonnes conditions avec l'apport de 2 moissonneuses de la CCLS (Coopérative des céréales et légumes secs) de Draâ Ben Khedda et celles du secteur privé”, dira-t-elle encore. Au terme de notre entrevue, la subdivisionnaire de Draâ El-Mizan a tenu à préciser que “les agents agricoles communaux seront à la disposition des céréaliculteurs pour le suivi de leurs cultures céréalières avec tout un programme de rencontres pour améliorer les rendements, et par ricochet, la production céréalière dans la région”.

O. Ghilès