Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Formation professionnelle à TAMANRASSET

La culture financière s’invite dans le secteur

Ces cursus de formation financière faciliteront l’accès au monde de l’emploi. © D.R

La Banque de l'agriculture et du développement rural a organisé au profit des stagiaires une journée d’information sur la thématique.

En prévision du concours national sur la culture financière organisé, aujourd’hui jeudi par le ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels, en coordination avec la Badr (Banque de l'agriculture et du développement rural), au profit des stagiaires du secteur de la formation professionnelle, une journée d’information sur la thématique a été lancée, avant-hier, à l’institut national spécialisé de la formation professionnelle de la wilaya de Tamanrasset.
Au menu de cette journée, une conférence-débat a été animée par le directeur de l’agence locale de la Badr, Tarek Zaïdi. Ce dernier a mis à contribution son expérience pour inciter les stagiaires et les apprenants à la culture financière, notamment ceux entamant la dernière phase de leur cursus de formation ou qui s'apprêtent à accéder au monde de l'emploi.
Outre les produits et services offerts par la Badr dans ses 321 agences réparties sur le territoire national, il a passé en revue toutes les opérations et activités de cette institution financière, ainsi que les procédures permettant aux diplômés du secteur de la formation professionnelle de se bâtir de bonnes connaissances sur les finances personnelles et d’acquérir des compétences leur ouvrant les portes de la réussite dans la réalisation de leurs projets professionnels. Le conférencier a également insisté sur l’importance de cette journée d’information, particulièrement ce concours qui sera couronné par des prix pour les trois premiers lauréats de chaque wilaya. Le premier lauréat bénéficiera d'un carnet d'épargne de 25 000 DA, le deuxième 20 000 DA et le troisième 15 000 DA.
Les dix premiers lauréats au concours bénéficieront également de comptes bancaires, de carnets d'épargne avec des montants financiers symboliques et des cartes bancaires. Ce n’est pas tout, puisque les trois premiers lauréats au niveau national seront recrutés dans les spécialités demandées par la Badr, qui plus est contribuera à l'accompagnement des diplômés du secteur de la formation professionnelle désirant créer leurs propres microentreprises et accéder au monde de l'entrepreneuriat. Le concours se fera sous forme de questionnaires à choix multiples couvrant plusieurs domaines permettant de jauger les connaissances, les compétences et les comportements des stagiaires en matière des finances et de services bancaires, précise M. Zaïdi, en se focalisant sur la modernisation de son secteur et les nouveaux produits obligeant leurs clients à se mettre au diapason des nouvelles exigences technologiques. À ce propos, il a parlé de la généralisation des TPE (terminaux de paiement électronique) aux grandes surfaces commerciales avec pour objectif d’effectuer des transactions financières sécurisées avec les clients en leur évitant de se déplacer avec de l’argent liquide. L’orateur a mis l’accent sur les services innovants proposés par les banques pour que ce mode de règlement devienne un réflexe.

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER