Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Surcharge des classes à l’école Azzam-Dahmane de Tizi Ouzou

La double vacation inévitable

© D. R.

Les parents d’élèves de l’école Azzam-Dahmane, au chef-lieu de wilaya, ne savent plus à quel saint se vouer face à la pression causée par la surcharge des salles qui dépassent 37 élèves par salle, ce qui impacte négativement la bonne scolarité de leurs enfants.

Pour faire face à ce phénomène, la direction de cet établissement, qui compte 530 élèves pour 13 classes seulement, a décidé de recourir au système de la double vacation, mais cela, affirment les parents, ne règle pas le problème. 

Et pour cause, ont-ils expliqué, les heures fixées n’arrangent pas la majorité des parents, notamment ceux qui travaillent et qui ont plusieurs enfants scolarisés, car cela les oblige à faire plusieurs déplacements pour récupérer, ou déposer, leurs enfants à l’école.

Dans le cas de l’école Azzam-Dahmane, l’association des parents d’élèves ne cesse pas, depuis des années, d’interpeller les services concernés, dont la direction de l’éducation et l’APC de Tizi Ouzou, pour la réalisation d’une extension de cette école. 

Dans un courrier adressé à l’APC de Tizi Ouzou en novembre 2018, cette association demande “la réalisation d’une extension au niveau de cet établissement primaire qui souffre d’un sureffectif au sein des salles pédagogiques, surtout que le lieu possède suffisamment d’espace pour ce projet”.

Selon les membres de ladite association, une réunion a été même tenue en septembre 2016, avec les représentants de l’APC, dont le chargé de l’éducation de l’époque, où le problème a été exposé. “Des engagements ont été pris pour la réalisation d’une extension de quatre classes, mais à ce jour rien n’a été réalisé”, ont-ils regretté. 

Pour l’un des parents d’élèves, “avec une telle densité dans les classes, les institutrices n’arrivent plus à assurer leurs tâches convenablement, et les élèves perdent souvent leur concentration. Nous estimons que la surcharge des classes est l’une des causes principales de l’échec scolaire”. 

Par ailleurs, il est à souligner que ce problème de surcharge des classes et des doubles vacations ne concerne pas seulement l’école Azzam-Dahmane mais également les écoles primaires Moufok-Belkacem, Khiali-Ali, Doukar-Saïd, l’école Oued Falli et base 7, du chef-lieu de wilaya, ainsi que les deux écoles primaires Frères-Benakli et Essaïd-Titouche du chef-lieu communal de Frikat (daïra de Draâ El-Mizan).

Pour rappel, le directeur de l’éducation de Tizi Ouzou, Ahmed Lalaoui, avait déclaré récemment qu’une trentaine d’établissements, dont 10 CEM et 19 écoles primaires, seront concernés par la surcharge. Une surcharge qui ne sera pas des moindres, puisque le nombre d’élèves dans les établissements concernés va osciller entre 40 et 44 élèves par classe, a-t-il expliqué.
 

K. Tighilt 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER