Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Sécurité routière à Tamanrasset

Le chronotachygraphe, une obligation pour les gros tonnages

Le chronotachygraphe : la solution pour lutter contre le terrorisme routier. © D. R.

Devant être homologué, il est considéré comme la boîte noire où sont enregistrées toutes les informations concernant le véhicule au moment de sa circulation.

Le chef de la section routière auprès du commandement régional de la gendarmerie de Tamanrasset, le commandant Tarek Amamra a insisté sur l’application rigoureuse du nouveau code de la route afin de lutter contre le terrorisme routier et les accidents survenant presque quotidiennement sur la RN1.
Intervenant en marge d’une conférence de presse animée, tout récemment, au siège du groupement de la gendarmerie de la wilaya, M. Amamra s’est focalisé sur la loi relative à l’organisation, la sécurité et la police de la circulation routière obligeant les conducteurs des véhicules de transport de marchandises de plus de 3500 kg et les véhicules de transport de personnes de plus de 9 places d’équiper leur véhicule d’un chronotachygraphe qui enregistre le temps de conduite, la vitesse et la distance parcourue. Tout en mettant en relief l’importance et les avantages de cet équipement, le représentant du commandement régional de la gendarmerie a fait savoir que le chronotachygraphe devant être homologué est considéré comme la boîte noire où sont enregistrées toutes les informations concernant le véhicule au moment de sa circulation.
“L'utilisation du chronotachygraphe permettra de déterminer exactement les causes à l'origine des accidents en vue de tenter de réduire le bilan annuel déjà alarmant, eu égard aux pertes humaines et financières essuyées par le Trésor public”, indique le commandant Amamra. Il s’agit d’un boîtier, de la taille d’un autoradio, comprenant deux lecteurs de cartes, un sélecteur d’entrée manuelle, un écran d’affichage et une imprimante, lequel étant relié de façon sécurisée au capteur de mouvement, enregistre les données relatives à l’utilisation du véhicule pendant une année.
Ces données portent essentiellement sur l’identification du véhicule, la calibration, l’identité du ou des conducteur(s), la date et l’heure d’insertion et d’extraction de la carte conducteur et le rapport d’activité. Le chronotachygraphe permet aussi d’avoir les données relatives au statut de conduite, à la localisation de début et de fin de journée, aux pannes et aux anomalies relevées sur le véhicule. Le point lié aux stations de pesage routier a été aussi souligné lors de cette conférence, du fait qu’elles permettent de contrôler la conformité des véhicules par rapport aux normes relatives au poids total autorisé en charge et au poids total roulant autorisé. Il est utile de rappeler au demeurant que les unités territoriales de la gendarmerie déployées dans cette wilaya-continent ont enregistré 126 accidents ayant fait 75 morts et causé des blessures à 318 personnes au terme de l’année 2018. Le facteur humain est la cause principale dans 91 accidents, suivi de l’état des véhicules (20 accidents) et l’état des routes (12 accidents). Durant l’année qui vient de s’écouler, la section de la sécurité routière a enregistré 6944 retraits de permis de conduire. Quelque 2700 contraventions au code de la route, 2178 délits routiers et 6853 amendes forfaitaires ont également été dressés.


RABAH KARECHE

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER