Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Draâ El-Mizan (Tizi Ouzou)

Le lycée de Frikat ouvre enfin ses portes

©D. R.

Le lycée de Frikat, une commune enclavée dans la daïra montagneuse de Draâ El-Mizan,  à une quarantaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou, a été inauguré lundi dernier par le directeur de l’éducation de la wilaya de Tizi Ouzou.
En effet, cet établissement muni de toutes les commodités permettant aux lycéens d’étudier dans de très bonnes conditions sont réunies  quand on sait qu’il est doté d’une cantine déjà opérationnelle dès le premier jour de classe, d’une salle de sport et d’un terrain pluridisciplinaire. Ce nouveau lycée a accueilli 215 élèves transférés des lycées de Draâ El-Mizan et de Boghni dont certains sont originaires de Bounouh. Pour le proviseur du lycée, il ne manque absolument rien pour les élèves qui sont réellement mis dans de très bonnes conditions de travail scolaire. “C’est un acquis considérable que ce lycée neuf qui nous permet de rapprocher davantage les élèves de leur lieu de résidence d’une part, et d’autre part, de gagner une enveloppe financière consacrée aux frais de ramassage scolaire qui permettent de transporter quotidiennement des centaines d’élèves  jusqu'au chef-lieu de daira surtout que nous n'avons pas assez de moyens pour assurer cette mission”, déclarera le maire de Frikat en marge de cette cérémonie d’inauguration.
Dans le même ordre d’idées, le directeur de l’éducation de Tizi Ouzou dira : “Ce joyau vient s’ajouter aux nombreuses infrastructures scolaires de la wilaya qui se renforcent d’année en année.”
Il est à noter que seuls les élèves de 1re AS et de 2e AS des filières scientifiques et littéraires qui ont été affectés vers ce nouvel établissement alors que ceux des classes de terminale sont restés pour le moment dans leurs lycées respectifs afin de ne pas perturber leur scolarité.
Répartis en neuf divisions pédagogiques, ces  élèves sont encadrés par 22 professeurs jouissant d’une grande expérience du fait qu’ils ont été affectés des lycées d’origine d’où ont été transférés ces élèves. S’il est vrai que pour l’enseignement secondaire, le problème des surcharges des classes est résolu, la situation est plus compliquée dans les deux écoles primaires du chef-lieu communal Essaid-Titouche et des Frères Benakli qui  souffrent d’effectifs pléthoriques quand on apprend qu’elles totalisent près de 800 élèves chacune.
C’est dire que la réalisation d’un groupe scolaire urge dans ce chef-lieu communal où les responsables locaux ont déjà choisi un terrain pour accueillir un tel projet.  Suite à la mise en service de ce lycée, la daïra de Draâ El-Mizan dispose désormais de six établissements du secondaire, soit trois implantés au chef-lieu de daïra et un pour chacune des trois communes d’Aït-Yahia-Moussa, Frikat et Aïn Zaouïa.

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER