Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

lardjem (Tissemsilt)

Le projet de l’hôpital de 60 lits relancé

© D. R.

Le gel du projet de réalisation de  l’hôpital de 60 lits de la ville de Lardjem (Tissemsilt) a été levé  dernièrement, a-t-on appris jeudi du directeur de la santé et de la  population, Abdelkrim Benbia. La décision de lever le gel a été prise par le gouvernement et le wali,  Salah El-Affani, qui a chargé la direction des équipements publics de le  relancer, a-t-il fait savoir, ajoutant que les procédures administratives  portant sur ce projet seront bientôt lancées. Cette structure sanitaire devra répondre à l’attente des citoyens de  Lardjem et des localités avoisinantes pour leur assurer une couverture  sanitaire.

À noter que cette collectivité compte aussi une polyclinique. Ce nouvel hôpital devrait alléger la tension relevée actuellement sur l’EPH  de Bordj Bounaâma qui accueille quotidiennement des malades de Lardjem, a souligné le même responsable. Le secteur de la santé dans la wilaya de Tissemsilt a enregistré, l’année dernière, la levée du gel sur un projet de réalisation d’une polyclinique à Bordj Bounaâma, qui sera réalisée prochainement après l’achèvement des procédures administratives.

Par ailleurs, M. Benbia a annoncé que le secteur de la santé de la wilaya sera renforcé bientôt par la réception d’un centre spécialisé en maladies chroniques à Tissemsilt, qui est à la phase de raccordement aux réseaux et aménagement externe, ainsi que le nouveau siège de l’Établissement public de santé de proximité (EPSP) de Tissemsilt devant réduire la tension sur l’ancien siège de haï Aïn El-Bordj. En outre, il est prévu l’acquisition de deux scanners au profit des EPH de Tissemsilt et de Bordj Bounaâma.

Le secteur de la santé dans la wilaya s’est doté en juillet dernier de l’établissement hospitalier mère-enfant de la ville de Tissemsilt, d’une capacité d’accueil de 80 lits permettant d’assurer des services nécessaires aux malades dont ceux des urgences, de pédiatrie, de gynécologie  obstétrique, de consultation et de radiologie.
 

APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER