Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Après un arrêt des travaux qui dure depuis 2015

Le projet de pénitencier à Draâ El-Mizan relancé

Les travaux du projet du pénitencier de Draâ El-Mizan ont été lancés en 2012. © D.R.

Selon des sources au fait du dossier, deux entreprises nationales sont déjà à pied d’œuvre. 

Les travaux de réalisation d’un pénitencier d’une capacité de 300 détenus à Draâ El-Mizan (sud de la wilaya de Tizi Ouzou) viennent d’être relancés après un arrêt qui dure depuis 2015, année durant laquelle le marché confié à l’entreprise espagnole Eurocasa a été résilié. Selon des sources au fait du dossier, deux entreprises nationales sont déjà à pied d’œuvre pour relancer les travaux de ce projet de pénitencier initié en remplacement de l’actuelle maison d’arrêt datant de l’ère coloniale, située à proximité d’une école primaire et d’une cité d’enseignants, au centre-ville de Draâ El-Mizan. “Après plusieurs consultations, deux entreprises ont été choisies pour relancer ce projet dont les délais contractuels sont fixés à 28 mois. Nous souhaitons que ce projet soit livré dans les délais, parce qu’il a accusé beaucoup de retard”, nous a confié une source proche de la subdivision des équipements publics, qui précise que les chantiers ont été installés depuis la fin du mois de novembre dernier. Les travaux ont ainsi repris depuis quelques semaines déjà, a précisé la même source, avant de rappeler que les travaux de ce projet ont été lancés en 2012, mais n’ont pas enregistré l’avancement souhaité, d’où alors la résiliation du marché, en 2015, avec l’entreprise espagnole Eurocasa qui n’avait pas mis les moyens humains et matériels nécessaires conformément au cahier des charges. “Après de longues procédures, l’entreprise a quitté les lieux en 2017, année durant laquelle les procédures de son remplacement ont été lancées”, a ajouté notre interlocuteur. La relance de ce projet n’a pas manqué de réjouir les riverains de l’actuelle maison d’arrêt qui estiment que sa présence est des plus gênantes. “La maison d’arrêt actuelle nous gêne beaucoup, vivement donc qu’elle soit délocalisée vers le nouveau site”, nous a déclaré un fonctionnaire de l’école de filles et occupant d’un logement de fonction sur le même site. La nouvelle n’a pas manqué également de faire réjouir dans le milieu des chômeurs. “Du temps où le chantier était en réalisation, Eurocasa employait près de 2000 jeunes, aujourd’hui en chômage pour la plupart. Donc la relance de ce chantier constituera à coup sûr une opportunité pour les chômeurs de retrouver un emploi, même temporaire”, nous a expliqué un ancien employé dans ce projet. À rappeler que l’actuelle maison d’arrêt de Draâ El-Mizan était à l’abandon avant 1994. Mais suite à une attaque terroriste qui a ciblé, sur la RN25, des gendarmes qui accompagnaient des détenus vers le pénitencier de Tizi Ouzou, elle a été rouverte initialement de manière provisoire. En 2008, le nouveau pénitencier a été retenu dans le cadre de la nouvelle carte établie par le ministère de la Justice, dans le but d’améliorer les conditions de détention des détenus, mais le projet n’a toujours pas vu le jour. 
 

O. Ghilès



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER