Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Attribution des logements de fonction à ILLIZI

Le secteur de l’éducation en ébullition

© D. R.

La colère des enseignants, dont plus de 95% sont originaires des autres wilayas du pays, est à son paroxysme, à cause de la distribution inique des logements de fonction.

Rien ne va plus à la direction de l’éducation d’Illizi en raison du bras de fer engagé par certains employés avec le premier responsable de ce secteur au niveau de la wilaya. Une déclaration du bureau local du SATE (Syndicat algérien des travailleurs de l’éducation), dont nous détenons une copie, a fait état de plusieurs irrégularités qui risquent d’engouffrer tout le secteur dans l’insondable tunnel de la crise.

Accusé de “tyrannie” et de “mauvaise gestion”, le directeur de l’éducation de la wilaya d’Illizi serait pour beaucoup dans cette situation problématique qui a soulevé l’indignation des professionnels de ce secteur névralgique. Ces derniers reprochent au DE d’avoir bafoué toutes les instructions et lois régissant la concession des logements de fonction et d’astreinte.

La déclaration, qui sonne comme une mise en garde contre “l’autoritarisme” et “le despotisme” de l’administration qui s’est arrogé le droit d’attribuer des logements à des personnes qui ne répondent ni aux critères ni aux conditions fixées par le ministère de tutelle, détaille ainsi une série de dépassements enregistrés dans la gestion de ce dossier. Plus grave encore, notre source affirme que l’attribution des logements de fonction s’est effectuée dans les coulisses de la direction en question, sans prendre en considération l’avis de la commission compétente.

“Vraisemblablement, le premier responsable du secteur de l’éducation dans la wilaya ne se soucie guère de l’application des instructions du ministère de tutelle, encore moins des recommandations de la commission des logements, dont la gestion reste catastrophique. La colère des enseignants, dont plus de 95% sont originaires des autres wilayas du pays, est à son paroxysme, à cause de la distribution inique des logements de fonction. La liste des bénéficiaires a été confectionnée d’une manière qui n’obéit à aucun critère édicté par la réglementation d’usage.

Certains enseignants lésés se sont vus notifier des décisions de non-attribution qui ne reposent sur aucun texte de loi ni aux instructions définissant les priorités d’attribution, pendant que des étrangers au secteur ont réussi à prendre possession des logements qui ne leur reviennent pas de droit”, dénonce le président de la section locale du SATE, Amer Chikhi, dans la même requête qui évoque également le problème des transferts et des nominations anarchiques dans plusieurs établissements scolaires. “Le secteur de l’éducation dans la wilaya d’Illizi se dirige droit vers l’impasse.

Le ministre doit intervenir pour mettre un terme à ces agissements irresponsables et du coup rétablir les enseignants victimes d’injustice dans leurs droits les plus légitimes, mais surtout pour éviter le scénario des résultats scolaires non souhaitables et les conséquences d’une gestion, le moins que l'on puisse dire, catastrophique”, a-t-on conclu. À notre tour, nous avons contacté le directeur mis en cause, Alkama Bouras, pour avoir sa version des faits. Mais il a refusé de répondre à nos questions.
 

RABAH KARECHE

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER