Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Draâ El-Mizan (Tizi Ouzou)

Les bénéficiaires de logements attendent toujours leurs clés

©D. R.

S'il est vrai qu'à la veille de la célébration du 64e anniversaire du déclenchement de la glorieuse guerre de Libération nationale, dans chaque wilaya, l’on organise des cérémonies d'attribution de logements et d'aides à l'habitat rural, comme ce fut le cas, jeudi passé à Tizi Ouzou où des citoyens ont reçu 700 décisions d’aide à l’habitat rural et 234 logements de type LSP, notamment au profit de bénéficiaires à Tizi Gheniff, Tamda et quelques heureux élus de Draâ El-Mizan, il est à noter que de nombreux pré-bénéficiaires de Draâ El-Mizan dont la liste a été affichée en mars dernier attendent vainement les clés de leurs logements. “Des milliers de logements sont attribués depuis le mois de mai dernier et les opérations sont annoncées pour ces jours-ci à l’occasion des festivités du 1er Novembre avec l'annonce de la distribution de 80 000 unités à travers tout le pays. Mais, dans notre localité, rien n'a été décidé au sujet des 633 attributaires retenus dans le programme des 1 000 logements sociaux relevant du programme du Président de la République et 132 autres situés dans les sites de la Zhun”, regrette un pré-bénéficiaire dont le nom figure sur la liste des 132 logements. D'ailleurs, notre interlocuteur nous a accompagnés sur le site afin de nous donner plus d'informations au sujet de ces logements. “Vous voyez que tous ces logements déjà achevés depuis 2014 et si, au niveau du site des 1 000 logements, les travaux sont encore en cours de réalisation, par contre nous ne comprenons rien au sujet de ces 132  logements qui commencent à se dégrader. D'ailleurs, regardez ces portes défoncées, ces fenêtres ouvertes aux quatre vents alors que l’on voit des herbes sauvages pousser dans les balcons et ce au moment où des familles bénéficiaires vivent dans des conditions misérables pendant que d'autres dépensent un argent fou en renouvelant leurs contrats de location chaque année”, nous explique notre accompagnateur. Dans cet ordre d'idées, il ne faut pas aussi oublier les familles qui devraient être relogées dans les logements RHP. Pour le moment, on parle seulement des 160 logements de Boufhima, à la sortie de la ville de Draâ El-Mizan, en allant vers Tizi Gheniff, qui, en principe, seront distribués le 11 décembre prochain. Sinon, pour les logements implantés le long de la route menant vers Henia qui devront aussi accueillir les familles du bidonville surplombant l'hôpital Krim-Belkacem, mais aussi celles qui occupent les locaux de l'ancien hôpital et de nombreuses cités précaires de la commune, leurs attributions ne sont pas pour demain. “Nous avons reçu nos pré-affectations peu avant les élections législatives de 2017, mais pour le moment, la réalisation de ces logements est à l'arrêt bien que des instructions fermes aient été données aux responsables concernés en novembre 2016 par le wali de Tizi Ouzou en visite dans la localité”, indique un bénéficiaire.
Dans un autre registre, il est à noter que 1 000 logements de type AADL sont en cours de réalisation alors qu'un autre projet de 1 700 autres unités de même type confié à une entreprise chinoise est lancé dans un terrain de plus de 20 hectares et il est à espérer que les échéances de réalisation seront respectées d’ici là.

O. Ghiles


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER