Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Bouira

Les centres de tri en quête de revalorisation

Les commerces et établissements générant des déchets seront taxés. ©D. R.

“Cette action sera rendue possible par l’entame d’un travail d’anticipation avec les communes, en vue de les orienter et les inciter à signer des conventions avec l’établissement Ennadhif.”

“Les centres de tri des décharges publiques et autres ordures ménagères ont besoin d’être revalorisés. Leur rentabilisation doit être visible”, a recommandé le wali, Mouloud Cherifi, lors d’un conseil de wilaya consacré au secteur de l’environnement. Selon le wali, “cette action sera rendue possible par l’entame d’un travail d’anticipation avec les communes, en vue de les orienter et les inciter à signer des conventions avec l’établissement Ennadhif”. L’établissement Ennadhif a été tenu de signer une convention avec Blanche Algérie afin d’élargir son champ d’action. Les responsables de ce secteur ont été avisés pour procéder au lancement des campagnes de plantations d’arbres, notamment à la hauteur des décharges publiques et des centres d’enfouissement technique (CET). Par ailleurs, le wali a instruit tous les chefs de daïra de se réunir avec le directeur de l’environnement et Ennadhif en vue d’expliquer aux APC la démarche inhérente à la récupération des déchets ménagers et autres. Il les a invités également d’installer un “Monsieur environnement” dans chaque daïra. “Le directeur de l’environnement a été instruit afin de prendre des mesures coercitives en vue de faire valoir les taxes sur les carburants, la production des sacs plastiques non biodégradables, l’enlèvement des ordures, les déchets liés aux activités de soins…” Les taxes qui ne seront pas perçues seront relevées des budgets des PCD des APC. Les directeurs du commerce, de la direction de l’industrie et des mines ainsi que les receveurs des communes ont été priés de mettre à jour le recensement des commerces et des établissements qui génèrent des déchets et doivent être taxés. Les taxes perçues seront versées au compte du Fonds national de l’environnement. Pour leur part, les responsables de la jeunesse et des sports, de la culture et de l’environnement ont été instruits à multiplier les campagnes de plantation et de nettoyage, et la création des clubs verts

F. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER