Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Le réseau d’AEP connaÎt des perturbations récurrentes

Les habitants de Chiffa à Blida en colère

© D. R.

Les habitants de la commune de Chiffa à l’ouest de  Blida demeurent en butte à un problème de perturbations dans l’alimentation en eau potable, voire parfois la contamination de l’eau, en  dépit d'une proposition de la commune pour leur dotation d'un projet AEP devant assurer l’alimentation en cette denrée vitale H/24. Et pour cause,  le projet n’a pu être concrétisé, faute de financement. De nombreux habitants de la localité se sont  dit “extrêmement mécontents” du fait de ce problème qui les “affecte  profondément”, exprimant leur souhait de voir se dessiner rapidement une  solution pour leur garantir le précieux liquide en permanence.

Parmi eux, Nouredine (56 ans), un habitant du village “Communale”, dit  attendre une solution radicale à ce problème d'eau, au moment où sa  concitoyenne, Samia (47 ans) de la cite “Sidi Madani”, évoque un sentiment  de lassitude exprimé par des habitants de Chiffa à l’égard des coupures répétées de l’alimentation en eau potable. Un problème réitéré par Zoheir (60 ans), un habitant de la cité des 69-Logements, qui, de plus, a déploré la contamination de cette eau quand  elle est disponible.

“L’eau que nous recevons est boueuse certaines fois,  ce qui nous contraint à acheter de l’eau minérale, outre l’acquisition de  pompes à eau et de citernes”, a-t-il relevé. En fait, tous les habitants de la localité se sont  accordés sur ce qu'ils considèrent comme étant l'unique solution à ce problème, à savoir, ont-ils insisté, un projet de  raccordement aux sources d’eau de Ramka, proposé par l'APC. 
 
Un projet d’AEP à partir de la source de Ramka 
“Je suis parfaitement conscient du problème auquel font face les habitants  de la localité”, a indiqué le président de l'APC de Chiffa, Mazari  Abdessamad Mohamed. Il a fait part de la proposition, en 2014, “d’un important projet dont les frais, estimés à 250 millions de DA, sont  dérisoires comparativement aux gains escomptés”, a-t-il assuré. Le responsable a déploré, néanmoins, “la non concrétisation, à ce jour, de  ce projet, faute de financement, en dépit de son approbation par la  direction locale des ressources en eau, et de l’accord de principe du ministère de tutelle”, a-t-il fait savoir.

En l’occurrence, il s’agit, a-t-il précisé, d’un projet pour  l’alimentation H/24 de la population (44 000 âmes) de Chiffa à partir de l’eau de source de Ramka, se trouvant sur les hauteurs de la localité. Le  projet vise le captage de l’eau douce à partir des sources des hauteurs et forêts de Ramka (à environ 11 km de la ville de Chiffa).

Cette eau est  particulièrement réputée pour son très haut débit, estimé à 35l/s, tout au  long de l’année. Soit un facteur qui plaide énormément en faveur de ce projet AEP, susceptible, selon les objectifs qui lui ont été fixés, de mettre un terme  aux coupures d’eau, au niveau de cette localité. À cela s’ajoute la préservation escomptée des nappes souterraines d’eau, avec le transfert du quota de la localité en puits artésiens au profit de la ville de Mermane, ou Blida, selon les explications du P/APC de Chiffa.

“Ce projet a notamment fait l’objet d’une étude (de deux ans) réalisée par un bureau d’études spécialisé au moment où des analyses en laboratoire réalisées sur les eaux de la source de la Ramka ont attesté de leur très haute qualité qui concurrence celle des eaux minérales”, a assuré le même  responsable.

“Encore plus, cette eau ne requiert pas d’énergie électrique pour son  acheminement aux citoyens, mais juste des conduites”, a-t-il précisé, outre la possibilité offerte à la commune de “se doter de  réservoirs d’eau supplémentaires en guise de réserve garante de la mettre à  l’abri des coupures d’eau”, a -t-il ajouté. 
 

APS



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER