Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Boghni (Tizi Ouzou)

Les habitants de Taguemount en colère

Rassemblement des citoyens protestataires devant le siège de l’APC. © D.R

Les villageois dénoncent notamment la dégradation de leur cadre de vie, l’amoncellement des ordures ménagères et le manque d’eau potable.

Un groupe de citoyens du village Taguemount, sur les hauteurs de Boghni, important chef-lieu de daïra à 45 km au sud de Tizi Ouzou, a adressé une requête au P/APC de Boghni pour s’élever contre la situation critique dans laquelle se débat quotidiennement ce village depuis l’installation du nouvel exécutif communal, notamment dans le domaine du ramassage des ordures ménagères et de la gestion de l’alimentation en eau potable. “Notre village ne cesse de s’engouffrer sous les tas d’ordures et il ne cesse de s’assécher faute d’eau potable dans les robinets”, clament les villageois indignés dès l’entame de leur correspondance adressée au P/APC, dont une copie a été aussi adressée au chef de daïra.
“Nous ne comprenons rien quant à la disparition de l’équipe d’éboueurs qui sillonnait jusque-là notre village avant de s’éclipser pour des raisons que seul votre adjoint chargée de cette mission peut nous éclairer”, dénoncent-ils avec véhémence.
Les signataires de cette lettre de protestation réclament une rotation équitable du tracteur désigné pour la collecte des ordures ménagères, d’autant plus qu’ils s’acquittent régulièrement d’une taxe versée à cet effet.
“Les rotations de plus en plus irrégulières du tracteur communal de ramassage des ordures ménagères crée inévitablement des dépotoirs aux odeurs nauséabondes qui affectent aussi bien l’environnement immédiat que la santé des citoyens”, expliquent les contestataires qui ne manquent pas de revenir longuement sur la crise aiguë de l’alimentation en eau potable qui affecte leur village.
“L’autre situation chaotique a trait au «tarissement» de l’eau du barrage Koudiet Acerdoune qui prend sa source dans la wilaya de Bouira, ce qui fait que nos robinets sont malheureusement à sec”, clament encore les protestataires.
Et aux villageois de Taguemount de se demander où est passée l’eau qui coulait à flots ces dernières années et qui a disparu mystérieusement juste après l’installation de cette nouvelle équipe à la tête de l’APC.
Comme solution immédiate à ce problème, ils réclament – ou “quémandent” selon les propos des contestataires – un agent vanneur qui sera chargé de gérer convenablement et de manière juste la distribution de l’eau potable sans parti pris et ce en alimentant chaque quartier au prorata de ses habitants.
Enfin, les signataires de la requête concluent que “dans les tout prochains jours, s’ils constatent que cet écrit sommeille dans les tiroirs, la population sera amenée à occuper le siège de l’APC en guise de protestation”.           

                          
O. Ghilès

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER