Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Retards dans la réalisation des projets lancés à Matnatalat (Tamanrasset)

Les habitants s’en remettent au wali


Le manque de suivi des différents projets lancés dans leur cité et les travaux qui semblent avancer à pas de tortue ont suscité colère et indignation des habitants de Matnatalat. Un rapport accablant a été ainsi adressé, en fin de semaine, au wali Djilali Doumi, où ont été mentionnées toutes les défaillances des entreprises engagées pour la réalisation des réseaux divers (AEP, assainissement et routes), du réseau de l’éclairage public et la délocalisation du marché illicite des fruits et légumes qui, a-t-on maugréé, demeure l’un des points noirs de ce quartier, situé à quelques encablures de la ville de Tamanrasset.

Le document cosigné par six associations activant dans ce même quartier évoque plusieurs points classés par ordre de priorité, dont la nécessité d’accélérer les travaux de revêtement des routes et la mise en conformité des regards d’assainissement suivant les plans approuvés par les services techniques compétents et en fonction du nombre d’habitants recensés.

Ces derniers ont également exigé l’annulation du plan de morcellement des lots de terrains situés à même le lit de l’oued Sesouf qui traverse leur quartier, lequel contient dans ses entrailles les conduites principales alimentant l’ensemble des habitations de la cité en eau potable et en gaz naturel. Ils ont demandé aussi de mettre plus de moyens pour renforcer le tonus des travaux relatifs à la réalisation de la polyclinique, de l’annexe communale, du lycée, de la sûreté urbaine, du stade de sport de proximité et de la place publique.

Les rédacteurs du rapport, dont nous nous sommes procuré une copie, ont demandé l’ouverture d’une enquête concernant le détournement des assiettes foncières destinées aux projets structurants et l’affectation d’un bus destiné au transport scolaire, particulièrement pour mettre fin au calvaire des élèves scolarisés dans des lycées lointains, dont celui de la cité El-Wiam.

À la wilaya de Tamanrasset, on a appris que des représentants de Matnatalat ont été reçus par le chef de cabinet du wali, ce dernier étant absent pour cause du décès de sa mère (paix à son âme), afin d’exposer les problèmes soulevés d’une manière détaillée pour pouvoir situer les responsabilités avant de sanctionner les parties défaillantes.

Selon le représentant Mouloud Chinoune, des engagements ont été pris par le chef de cabinet qui aura promis, en présence du P/APC de Tamanrasset, Cheikh Badi, d’accorder une attention particulière à ce quartier et de veiller à ce que les travaux des projets lancés soient réalisés et achevés dans les délais impartis. 
 

RABAH KARÈCHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER