Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Séminaire international sur la protection de l’environnement à Tamanrasset

Plaidoyer pour des mesures législatives applicables


L’inefficacité de la réglementation relative à la protection de l’environnement en Algérie et les lacunes constatées dans la jurisprudence liées à la lutte contre les pollutions et les nuisances, la gestion des risques et des activités dangereuses et les changements climatiques, ont été au centre des débats animés, hier, par des experts et chercheurs universitaires à l’occasion de la première édition du séminaire international organisé au centre universitaire de la wilaya de Tamanrasset, à l’initiative de l’Institut de droit et des sciences politiques.
Le colloque, auquel ont pris part plus de 150 intervenants, dont 11 étrangers issus de 7 pays différents (la Jordanie, la Palestine, la France, la Turquie, l’Égypte, le Maroc et le Qatar), a permis ainsi de mettre le point sur les problèmes environnementaux et l’inefficience des droits y afférents, non pas par défaut de règles, mais plutôt par l’absence d’une réelle volonté de leur application. D’où l’importance d’établir un diagnostic sur la situation en se basant sur des études de cas réels et des recommandations des experts devant davantage coopérer dans un esprit de partenariat mondial en vue de conserver, de protéger et de rétablir la santé et l’intégrité de l’écosystème terrestre. Intervenant dans ce cadre, la présidente du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), Fafa Sid Lakhdar Benzerrouki, a préconisé de prime abord l’adoption des 27 principes fixés à Rio de Janeiro (Brésil) lors de la Conférence des Nations unies sur le développement durable pour définir les rôles dans la dégradation de l’environnement mondial, mais aussi pour expliquer que le droit au développement doit être réalisé de façon à satisfaire équitablement les besoins relatifs à l’environnement des générations présentes et futures.
Pour l’intervenante, la meilleure façon de traiter les questions de l’environnement est d’assurer la participation de tous et la promulgation des mesures législatives efficaces en la matière. Les normes écologiques, les objectifs et les priorités pour la gestion de l’environnement devraient donc être adaptés à la réalité.
Dans son allocution, le représentant du wali de Tamanrasset, Rachid Khaznadji a, pour sa part, mis en exergue le rôle prépondérant joué par les populations, les communautés autochtones et les collectivités locales dans la gestion de l’environnement et le développement du fait de leurs connaissances du milieu et de leurs pratiques traditionnelles. Il a donc fait part des moyens mis à leur disposition pour faire aboutir les stratégies mises en place pour le développement durable.
De son côté, le représentant de l’université jordanienne a insisté sur l’implication des médias qui devraient passer par la phase de transmission de l’info à celle de proposition de solutions et de modèles de sensibilisation pour garantir une meilleure protection à l’environnement.
Notons que cette édition, organisée en collaboration avec la direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et le CNDH, a été aussi marquée par des conférences traitant des essais nucléaires réalisés par la France dans le Sahara algérien, des énergies renouvelables et des réserves nationales, qui censées être protégées, sont saccagées ou livrées à une exploitation effrénée. 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER