Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

TAMANRASSET

Plusieurs quartiers inondés par les fuites d’eau

© D.R

De nombreux quartiers de la ville de Tamanrasset, dont El-wiam, Essalem et 5-Juillet, sont submergés d’eau en raison des innombrables fuites qui durent depuis plusieurs jours sans que les services de l'ADE interviennent. 

Les fuites constatées sur des canalisations de transport d’eau potable sont tellement importantes que l’on s’interroge sérieusement sur le but et l’utilité des journées de sensibilisation lancées tout récemment contre le gaspillage de l’eau potable puisque c’est “la défaillance des responsables de ce secteur sensible qui est pour beaucoup dans cette situation problématique”, dénoncent les habitants de la cité El wiam. Ces derniers s’en étaient remis au wali de Tamanrasset en le pressant d’intervenir pour remédier à ce problème qui constitue un véritable danger pour les enfants qui, défaillance parentale aidant, se baignent dans les flaques d’eau inondant nombre d'axes routiers. 
Les habitants affirment avoir signalé ces fuites aux services techniques de l’unité de l’ADE, cependant ils en accusent vraisemblablement une fin de non-recevoir. Le même problème a été soulevé par le représentant du quartier de Tafsit qui a, pour justifier sa colère et la véhémence de ses déclarations, parlé de l’inefficacité des réparations opérées et la non-qualification des équipes techniques en charge de ce problème. Le danger, renchérit-il, est permanent en raison des excavations laissées béantes mais pleines d’eau et les mares aux canards qui s’y forment, où le risque de noyade est réel pour les enfants du quartier. De plus, l’eau coulant à torrent sous la pression des fuites charrie toutes sortes de détritus et ordures, s’accumulant et s’entassant continuellement. Les habitants de la cité, située à quelques encablures de la ville, se disent, eux-aussi, écœurés par l’attitude indifférente des responsables locaux, pourtant avisés du problème, mais qui n’ont pas daigné y remédier définitivement. À l’unité de l’ADE, on a appris que l’équipe technique n’ayant ménagé aucun effort travaille d'arrache-pied pour “colmater” les fuites signalées presque quotidiennement. Parlant sous le couvert de l’anonymat, notre source a toutefois renvoyé la balle aux citoyens qui n’ont pas “cette culture de dénoncer les actes de vandalisme et les branchements illicites constatés sur le réseau d’AEP”. 


RABAH KARECHE



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER