Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

campagne moissons-battages à Bouira

Production prévisionnelle de 2 millions de quintaux

La quasi-totalité de la superficie emblavée dans la wilaya de Bouira sera moissonnée.© D.R.

La superficie agricole emblavée est de 69 398 hectares, dont 48 500 ha de blé dur et 13 000 ha réservés pour l’orge.  

À un mois de début de la campagne des moissons-battages, la Direction des services agricoles (DSA) de Bouira table sur une production céréalière prévisionnelle dépassant les deux millions de quintaux. “Nous prévoyons de récolter cette année 2 115 803 quintaux de céréales. Presque la totalité de la superficie qui a été emblavée dans la wilaya sera moissonnée”, a déclaré M’hamed Bouali, directeur des services agricoles (DSA). Pour ce qui est du rendement, le même responsable affirme qu’il est entre 25 et 30 quintaux à l’hectare. Ainsi, le rendement à l’hectare pourrait bien atteindre le pic de 60 à 70 quintaux par hectare dans des champs où l’itinéraire technique a été rigoureusement respecté, selon le DSA. 
Une superficie de plus de 1 600 hectares de légumes secs sera également récoltée cette saison. Cependant, pour ce qui est du rendement à l’hectare, Aïssa Kehlal, président de l’Association des céréaliculteurs de la wilaya, a affirmé que la moyenne de rendement de la wilaya ne peut pas dépasser les 20 quintaux à l’hectare.

Le manque de pluie durant les mois de janvier et février a beaucoup influé sur le rendement, selon le président de l’Association des céréaliculteurs. L’autre facteur qui va impacter le rendement est la maladie de piétin d’échaudage qui a touché le blé dur. “Cette maladie a réduit le taux de rendement de 10 à 15%. C’est vérifiable sur le terrain”, a déclaré M. Kehlal, qui demeure optimiste quant à la récolte céréalière de cette saison. “La récolte peut dépasser celle de l’année précédente.

La superficie importante emblavée dans les communes du sud de la wilaya va donner une bonne récolte cette année. C’est ce qui va confirmer les  prévisions des services agricoles. Aussi, la pluviométrie enregistrée au mois de mars a sauvé la récolte”, ajoute-t-il. Ainsi, M. Bouali a tenu à souligner que la faible pluviométrie qu’a connue Bouira n’a pas compromis la production céréalière. La wilaya a enregistré 460 mm de pluie entre septembre 2019 et avril 2020. Soit près de 200 mm de moins comparativement à la même période de l’année précédente. 
Le peu de pluie qui s’est abattue sur la région a été largement suffisante pour que la récolte soit sauvée, à en croire le premier responsable du secteur agricole. La superficie agricole emblavée est de 69 398 hectares, dont 48 500 ha de blé dur et 13 000 ha réservés pour l’orge. Près de 63% de la superficie, soit 44 184 hectares, a été engraissée et 34 604 hectares ont été traités. Une superficie de 5 000 hectares seulement a été irriguée. 
Pour la semence, la Coopérative des céréales et légumes secs (Ccls) de Bouira a débloqué plus de 100 000 quintaux lors de la campagne de labours-semailles. Pour les aides financières octroyées aux 665 agriculteurs de la wilaya dans le cadre du programme Rfig, la Ccls a déboursé un montant de 600 millions de dinars. Pour réussir la campagne des moissons-battages, la DSA a mis à la disposition des céréaliculteurs de la wilaya un dispositif de plus de 320 moissonneuses-batteuses, 3 564 tracteurs, 1 873 remorques et 1 328 citernes d’eau pour parer au risque d’incendie. 
Pour la capacité de stockage des céréales, les silos de la Coopérative des céréales et des légumes secs peuvent contenir un peu plus d’un million de quintaux. 
La DSA prévoit la réquisition d’autres espaces de stockage dans les minoteries de la wilaya. Il faut souligner qu’un projet de réalisation d’un complexe céréalier dans la commune d’El-Esnam a été inscrit depuis plus de dix ans. Une assiette de terrain de 3,5 hectares a été réservée pour accueillir ce complexe d’une capacité de 100 000 quintaux. Il faudra attendre une décision de dégel du projet par le ministère de tutelle pour permettre la collecte d’une grande partie de production céréalière de la wilaya.                 

Ali CHERARAK  


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER