Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Elles constituent une sérieuse menace pour l’environnement

Prolifération anarchique des carrières à Tamanrasset

© D. R.

Exploitées sans véritable planification ni contrôle, les carrières de sable et d’agrégat, dont le nombre s’élève à 40, constituent une sérieuse plaie environnementale à Tamanrasset. En tout, plus de 480 hectares  sont concédés par les autorités locales pour l’extraction de ces matériaux devant couvrir les besoins des entreprises de travaux tous corps d’état engagées localement.

Cependant, l’exploitation des carrières échappe étrangement au contrôle des autorités qui auraient accordé des avis favorables et des autorisations à des entreprises qui se livrent à une exploitation effrénée de matériaux demandés sur le marché  local sans pour autant parvenir à résoudre, pour ne citer que cet exemple, l’éternel problème d’agrégats soulevé dans la réalisation des routes. Pourtant, la wilaya compte onze carrières autorisées à extraire cette matière, en plus des 23 autres consacrées à l’exploitation du tuf.

Des associations pour la protection de l’environnement tirent la sonnette d’alarme et mettent en garde contre la prolifération anarchique de ces carrières qui minent le paysage et risquent d’avoir des conséquences gravissimes sur les sources d’eau souterraines, notamment à In Mguel, In Salah, In Azaoua, In Guezzam et Tahifet.

D'aucuns évoquent des réseaux de mafieux qui sont passés maîtres dans l’art de contourner les lois de la République, pendant que les autorités compétentes continuent de manifester l’omerta, en cultivant l’indifférence. D’après un responsable local qui a requis l’anonymat, aucun exploitant ne respecte la réglementation le contraignant à fournir régulièrement des informations liées aux matières extraites, aux bénéfices réalisés et à l’état des sites exploités. 

D’après notre source, les propriétaires de carrières à Tamanrasset, épris du gain sans limite, ne se soucient guère de l’environnement  ni de la protection du territoire, eu égard à l’importance des surfaces exploitées et superficie couverte anarchiquement par les carrières dans cette wilaya touristique par excellence. C'est dire que le scandale des carrières non contrôlées  doit plus que jamais interpeller les autorités locales. 

Ces dernières doivent, préconise-t-on, prendre des mesures urgentes et draconiennes afin de réguler ce secteur qui manque de solutions effectives en l’absence d’un véritable schéma directeur ou d’un plan devant être mis à exécution en fonction du nombre de projets lancés réellement dans la région.
 

RABAH KARECHE 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER