Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Tizi Ouzou

Un escroc de nationalité malienne sous les verrous


Le groupement de la Gendarmerie nationale de Tizi Ouzou a indiqué, dans un communiqué rendu public, que les éléments de la brigade de ce corps de sécurité à Draâ El-Mizan (quarante kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya) ont élucidé une affaire d’escroquerie liée à la cybercriminalité. L’affaire remonte au 14 janvier dernier lorsqu’un citoyen a déposé une plainte à la brigade de Draâ El-Mizan contre une jeune fille américaine qu’il connut via Messenger et qui lui avait proposé ses services afin d’investir en Algérie dans le domaine de la restauration. Après plusieurs contacts, la jeune fille exigea du plaignant une somme de 1000 dollars à verser à un intermédiaire supposé être un diplomate américain à l’aéroport Houari-Boumediene d’Alger. Le plaignant versa ce montant par le biais d’une banque nationale sans pour autant recevoir l’argent promis. Et ce n’est qu’après avoir tenté de joindre “l’Américaine” qu’il s’aperçut qu'il s'agissait, en fait, d'une escroquerie émanant d'un individu de nationalité malienne. Les gendarmes ont alors exploité la piste de l’escroc qu'ils ont filé d’Alger jusqu'à Tizi Ouzou où il fut arrêté alors que ses complices sont toujours en fuite. Présenté devant le procureur du tribunal de Draâ El-Mizan, l'auteur de cette escroquerie a été placé en détention préventive. Dans le même communiqué, une autre affaire a été traitée par la gendarmerie d'Irdjen, suite à une plainte déposée contre X.
Le communiqué fait ressortir qu’après avoir reçu un appel téléphonique des services d’urgence de l’EPH de Larbâa Nath Irathen, les éléments de la brigade s’étaient déplacés à l’hôpital où ils trouvèrent un individu décédé suite à plusieurs coups de couteau. Après de minutieuses recherches, ils ont arrêté quatre individus qui ont été présentés devant le procureur du tribunal de Larbâa Nath Irathen qui les a placés sous mandat de dépôt pour homicide volontaire avec préméditation, non-dénonciation de crime et non-assistance à personne en danger.


O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER